Les Inouk ont déjoué Philippe Savard-Massé à quatre reprises vendredi soir, en route vers une victoire de 4-3 face au Collège Français de Longueuil.

Les Inouk signent un troisième gain contre le Collège Français

Évoluant devant la meilleure foule observée à domicile cette saison, les Inouk se sont montrés à la hauteur vendredi soir. Vainqueurs au compte de 4-3, les Granbyens ont battu le puissant Collège Français pour une troisième fois cette saison.

L’indiscipline a certainement été un facteur clé dans ce match, cinq buts ayant été marqués en avantage numérique. Longueuil se débrouillait d’ailleurs à court d’un homme lorsqu’est survenu le filet vainqueur. Alimenté par Patrice Demuy, le capitaine Gabriel Chicoine a alors décoché un lancer à partir de la pointe. Posté dans l’enclave, Maxime Borduas a fait dévier la rondelle, qui s’est ensuite retrouvée derrière Philippe Savard-Massé. Il s’agissait du second but de Borduas dans cette rencontre. Chicoine et Anthony Wojcik ont également fait scintiller la lumière rouge pour les Inouk.

Le gardien Marc-Antoine Dufour est quant à lui demeuré parfait en trois matchs dans l’uniforme granbyen. Il a réalisé une quinzaine d’arrêts dans la victoire. Savard-Massé a été nettement plus occupé, puisque 32 lancers ont été dirigés vers lui.  En quatre matchs jusqu’ici, la troupe de Patrice Bosch n’a donc échappé qu’un petit point contre la formation de tête de la Ligue de hockey junior AAA du Québec. Si la logique est respectée, les deux rivaux de la division Martin St-Louis croiseront le fer en séries. À voir le jeu intense déployé vendredi, la table semble effectivement mise pour une bataille des plus excitantes ! 

Faux départ

L’attaquant des Inouk Joachim Vachon a connu un début de match pour le moins pénible, écopant de deux pénalités mineures coup sur coup. William Dupperon a profité de son second passage au cachot pour ouvrir le pointage. Les Inouk ont nivelé la marque dans la dernière minute de la période. Wojcik a d’abord servi une tasse de café à un défenseur adverse, avant de s’emparer de son propre retour pour battre Savard-Massé. 

Le deuxième vingt a ensuite été riche en buts… et en indiscipline de part et d’autre. Les locaux ont pris les devants 2-1 par l’entremise de Borduas. Très à l’aise sur le jeu de puissance, le meilleur pointeur des Inouk a complété un jeu amorcé par Jacob Dupont et Noah Corson. Un but de Micky Dunberry a toutefois ramené les deux clubs à la case départ. 

La tension a monté d’un cran supplémentaire à mi-chemin dans l’engagement. Jugeant qu’il a engagé le combat contre un adversaire qui n’était pas consentant, les officiels ont chassé Laurent Minville pour sept minutes, au grand dam des partisans granbyens.Sur cette même séquence, Alexis Chicoine et Jonathan Legault se sont livrés à une épreuve de force conclue à ras la glace. 

Marqués en avantage numérique, les filets de Samuel Guilbault (Longueuil) puis Gabriel Chicoine (Granby) ont porté le pointage à 3-3 avant la fin de la période.  Les Inouk ont déjoué Philippe Savard-Massé à quatre reprises vendredi soir, en route vers une victoire de 4-3 face au Collège Français de Longueuil.

Comme il l’a si souvent fait récemment, Borduas a plus tard fait la différence pour son équipe. 

Fait rare, les Inouk seront en congé pour le reste du week-end. Ils affronteront les Panthères à Saint-Jérôme mercredi soir.