L’attaquant des Inouk Thomas Caron a fait la différence en tirs de barrage contre Longueuil.

Les Inouk sauvent la mise contre le Collège Français

Les Inouk se sont retrouvés à dix petites secondes d’une première défaite cette saison, dimanche, du côté de Longueuil. Tristan Belliveau a toutefois nivelé le pointage in extremis à 4-4, puis Thomas Caron a achevé le Collège Français en tirs de barrage.

Bien que les Inouk soient toujours invaincus après six parties, le groupe d’instructeurs n’y voit pas que du positif, au contraire.

« Ce n’est pas un match qui va passer à l’histoire de notre côté, autant au niveau de l’effort que de la structure. Pour ce qui est de la gestion des émotions, c’est toujours spécial quand on va jouer à Longueuil. Et on est encore tombé dans le piège aujourd’hui [dimanche], avec des punitions et de mauvaises décisions », a noté l’entraîneur-adjoint Patrick Bergeron en l’absence de son patron Patrice Bosch, de passage à Buffalo pour remplir ses fonctions liées à Équipe Canada Est.

« Je pense que ce match est un sérieux avertissement. On a encore des choses à corriger », a ajouté Bergeron. On retiendra toutefois que les Inouk sont parvenus, tant bien que mal, à décrocher les deux points.

Avant de jouer les héros en fusillade, Caron avait inscrit le premier but de la rencontre. Pour sa part, Nicolas Roy a obtenu un doublé dans un troisième match consécutif.

À l’autre bout de la patinoire, Louis-Philippe Dea (deux buts), Samuel Guilbeault et Louis-Philip Fortin ont marqué aux dépens de Marc-Antoine Dufour.

Selon le site officiel de la Ligue de hockey junior AAA du Québec (LHJAAAQ), le Collège Français a généré 46 lancers, contre 25 pour les Inouk. Des chiffres qui étonnent Patrick Bergeron.

« On n’a pas bien joué. Mais ils n’ont pas dominé assez pour obtenir 20 shots de plus que nous ! », a-t-il affirmé. « Mais bon, ce sera bon pour les statistiques de notre gardien... »

En attente du verdict
Rappelons que les Inouk sont en attente d’une décision finale — laquelle devrait être rendue en milieu de semaine — dans le dossier de Nathan Martel. Les autorités de la LHJAAAQ estiment que le défenseur n’était pas admissible aux deux premiers matchs de son équipe, puisqu’il devait purger une suspension reçue la saison dernière au niveau midget AAA.

Si l’appel des Inouk est rejeté, deux défaites par forfait viendront entacher leur fiche parfaite.

Quoi qu’il en soit, le club granbyen renouera avec l’action vendredi soir, alors qu’il défiera l’Arctic à Montréal-Nord sur la route.