Miguel Duchaine (sur la photo) et les Inouk ont conclu leur calendrier régulier avec une victoire de 8-3 à domicile contre les Forts de Chambly samedi après-midi.

Les Inouk retrouveront le Collège Français

Les Inouk ont complété leur calendrier avec une victoire très convaincante de 8-3 à domicile contre les Forts de Chambly samedi après-midi, mettant ainsi la table pour la reprise d’une rivalité naturelle au premier tour des séries. En quarts de finale, la formation granbyenne retrouvera le puissant Collège Français de Longueuil, qui a terminé en tête de la division 91,9 Sports et du classement général de la Ligue de hockey junior AAA du Québec.

« On respecte définitivement Longueuil pour tout ce qu’ils ont accompli cette saison. C’est une belle équipe, avec de la profondeur et beaucoup d’offensive », concède l’entraîneur-chef des Inouk, Jason Tracey.

« Mais une game de hockey, ça se joue sur une patinoire pendant 60 minutes. Il y a plein de choses qui peuvent arriver durant une série quatre de sept. Si on compétitionne avec eux, et je crois qu’on peut le faire, le résultat peut aller d’un côté comme de l’autre. »

Cette confrontation débutera à Longueuil vendredi prochain, avant de se transporter au Centre sportif Léonard-Grondin le dimanche suivant.

Avec un maigre point de moins que les Inouk (fiche de 19-26-3), les Forts (19-27-2) sont quant à eux « repêchés » dans la division Trévi et amorceront donc les éliminatoires contre les Braves de Valleyfield.

Dans les autres séries du premier tour, le Titan de Princeville affrontera l’Everest de la Côte-du-Sud, tandis que les Panthères de Saint-Jérôme croiseront le fer avec les Cobras de Terrebonne.

Une victoire « de bon augure »

Les Inouk ont connu un solide départ devant leurs partisans samedi. Ils menaient d’ailleurs 4-0 à mi-chemin dans la deuxième période. Les Forts ont ensuite répliqué, mais les locaux sont revenus avec une autre séquence de quatre buts sans réplique, anéantissant ainsi les espoirs dans le camp adverse.

« Je ne sais pas à quel point les Forts accordaient de l’importance à ce match, mais rentrer en séries après une victoire de 8-3, ça peut juste être de bon augure », estime Tracey.

Zachary Barabé, Christopher Benoit et Nathan Martel ont tous réussi des doublés, en plus d’obtenir une mention d’aide. Jacob Graveline et Brandon Tracey ont aussi brillé avec trois passes chacun.

Joakim Bergeron et Marc-Olivier Girard ont également marqué pour Granby.

Rémy Champoux a réalisé 19 arrêts pour signer la victoire.

Du côté des Forts, le gardien Alex Brousseau a cédé sept fois sur 33 lancers avant de céder sa place au vétéran Alexandre Taddeo (deux arrêts).

Marc-Olivier Gilbert, Mathieu Trudel et l’ex-Inouk Nicolas Roy ont inscrit les buts des Forts.

Revoilà Girard

En plus de terminer la saison régulière sur une note positive, les Inouk ont salué le retour de Girard, qui avait quitté l’équipe à la mi-février pour des motifs scolaires et « autres ». L’attaquant de 20 ans s’est gardé d’offrir plus d’explications samedi soir, mais il semble que la situation se soit réglée récemment.

Chose certaine, il s’agissait d’une très bonne nouvelle pour le club granbyen à l’aube des séries. Avec 28 filets, Girard occupe le sommet de la colonne des buteurs chez les Inouk, à égalité avec Bergeron.

« Le retour de Marc-Olivier améliore notre profondeur, souligne coach Tracey. C’est un bon joueur qui peut évidemment aider notre équipe, donc je suis content de le revoir dans l’alignement. »

Festival offensif

Les Inouk ont amorcé le week-end avec la visite du Titan de Princeville vendredi. Ce dernier est finalement sorti vainqueur d’un festival offensif — c’est le moins qu’on puisse dire — par la marque de 13-10.

« Le Titan a une très bonne attaque, mais quand tu obtiens 10 buts et 45 lancers, il n’y a pas de raison de perdre un match... », déplore Jason Tracey, qui a parlé d’un duel « sans saveur ».

William Bergeron (un but, cinq aides) et Alex Plamondon (trois buts, trois aides) ont mené l’attaque des visiteurs avec six points, soit un de plus que leurs coéquipiers Marc-Antoine Benoit (deux buts, trois aides) et Jérémy Côté (trois buts, deux aides).

Cette rencontre était décidément propice aux tours du chapeau puisque Graveline et Jérémie Désautels ont aussi marqué trois fois dans le camp granbyen.

La récolte de Désautels a de quoi étonner considérant qu’il a passé plus de la moitié du match à la ligne bleue. Le polyvalent Granbyen a toutefois profité pleinement de ses présences comme attaquant.

« Je n’enlève rien à son travail, mais tout roulait pour lui vendredi ! », souligne Tracey. Graveline a aussi ajouté deux passes à fiche. Le capitaine des Inouk, Tristan Belliveau, a amassé deux buts et autant d’aides.

Nicolas Gendron (trois buts sur 13 tirs) et Champoux (neuf buts sur 27 tirs) se sont partagé le travail devant le filet local.