Auteur d’un tour du chapeau contre Longueuil, Louis-Philippe Denis a notamment marqué le but victorieux en fin de première période.

Les Inouk renouent avec la victoire

Décidément, il aura fallu un match contre leurs grands rivaux de Longueuil pour que les Inouk renouent avec la victoire. En battant le Collège Français 6-2 dimanche après-midi au centre sportif Léonard-Grondin, le club granbyen a freiné une séquence de deux défaites et signé un 11e gain en 14 parties.

On pouvait d’ailleurs sentir un vent de soulagement autour de l’équipe après le match.

«Cette victoire nous fait beaucoup de bien. On a eu une semaine difficile. Mais on s’est regroupé et on a rebondi aujourd’hui [dimanche]», s’est réjoui l’attaquant Louis-Philippe Denis, qui a notamment marqué le but victorieux en fin de première période.

«Il y avait un peu de frustration dans le vestiaire. Mais Pat [Bosch] nous a ramenés sur terre en soulignant qu’on a seulement trois défaites, que ce n’était pas la fin du monde. Mais ça reste la force de notre équipe : on veut vraiment gagner.» Les Inouk tenaient d’ailleurs à bien performer contre un rival naturel. «On sait que Longueuil a une grosse équipe. Il fallait être bons autant offensivement que défensivement. Et c’est ce qu’on a fait», a ajouté Denis.

Le premier trio fait la différence

Blanchi lors des revers contre Saint-Jérôme puis Terrebonne, le premier trio des Inouk s’est repris de brillante façon face au Collège Français. Pratiquement inarrêtables, Thomas Caron (un but, quatre aides), William Leblanc (quatre aides) et Denis (trois buts, une aide) ont combiné leurs efforts pour amasser un impressionnant total de 13 points.

«En ayant Roy, Bourdeau et Lampron dans les estrades, on n’a pas le choix d’obtenir une bonne production de leur part», a fait valoir l’entraîneur-chef et directeur général des Inouk, Patrice Bosch.

Le défenseur saint-pien Tristan Chagnon a par ailleurs inscrit son premier but au niveau junior AAA. Le vétéran Simon Lavoie a aussi trouvé le fond du filet. Mais sa présence a surtout contribué à stabiliser la défensive granbyenne.

«C’est facile d’évaluer un défenseur selon les buts et les passes, mais Lavoie et [Charlie] Risk ont aussi affronté le meilleur trio adverse durant tout le match. Et ils n’ont rien donné.»

Un rare départ pour Duteau

Les Inouk souhaitant offrir un peu de repos à Marc-Antoine Dufour, le gardien Hugo Duteau a obtenu son deuxième départ de la saison — et son premier depuis le 16 septembre. Remis de sa blessure aux côtes, Duteau a bloqué 25 lancers.

«Je crois que ça m’a aidé de jouer la moitié du match contre Saint-Jérôme, a commenté le principal intéressé, visiblement satisfait de sa performance. Après cette petite séquence de défaites, c’est bien de retrouver le sentier de la victoire !»

Yanik Chagnon et William Dupperon ont été les deux buteurs du Collège Français, tandis que la défaite va au dossier du cerbère Phillippe Savard-Massé (29 arrêts).

Suspendu pour s’être battu en fin de partie contre Terrebonne, l’attaquant des Inouk Ludovick Caron était notamment absent dimanche. Toujours blessés, les défenseurs Vincent Lampron et Hubert Cyrenne-Blanchard pourraient toutefois revenir au jeu prochainement.

Les Inouk disputeront leurs trois prochains matchs sur la route. Ils rendront d’abord visite aux Flames de Gatineau vendredi prochain.