Utilisé au centre du premier trio, Nicolas Roy a récolté deux buts et une aide dans la victoire des Inouk dimanche après-midi.

Les Inouk rebondissent à la maison

Dominés 8-3 à la maison par le Titan de Princeville vendredi soir, les Inouk ont redressé la barre devant leurs partisans dimanche. Les principaux canons offensifs de l’équipe ont mené la charge dans une victoire de 7-4 contre les Prédateurs de Saint-Gabriel-de-Brandon.

« La game de vendredi était à mettre aux poubelles. Il fallait rebondir. On a fait quelques modifications [dans notre plan de match] et je crois qu’on s’en va possiblement dans la bonne direction », a commenté l’entraîneur-chef des Inouk, Patrick Bergeron.

« [Dimanche], on était meilleurs que nos adversaires au niveau du talent. Quand on s’est mis à travailler de la bonne façon, on voyait une grosse différence entre les deux équipes. »

Composé de Tristan Belliveau (deux passes), Christopher Benoit (un but, deux passes) et Nicolas Roy (deux buts, une passe), le nouveau premier trio des Inouk s’est levé dans les moments importants.

La chimie a notamment opéré sur le second filet de Roy, marqué après une belle remise de Benoit.

« On a de la vitesse et de bons instincts offensifs, donc on essaie de créer autant d’occasions de marquer que possible », a simplement résumé Roy. « On a connu une bonne séquence en deuxième période, mais ce n’était pas que moi et mon trio. Toute l’équipe a augmenté la pression, et ça a paru. » Sur la deuxième unité offensive, Joakim Bergeron (trois passes) a amassé un point de plus que ses coéquipiers Jacob Graveline (deux buts) et Anthony Imbeault (deux passes).

Coach Bergeron tenait aussi à souligner l’énergie apportée par le trio de Samuel Michaud, qui a marqué en désavantage numérique. « [Benjamin] Lapointe n’est pas très grand, mais il frappe tout ce qui bouge. Ça amène une plus-value à un top-9 qui a été éprouvé par quelques départs. »

Le défenseur Miguel Duchaine a également secoué les cordages pour Granby.

Le Cowansvillois d’origine Brandon Tracey a permis aux Prédateurs de briser la glace, en plus d’obtenir deux mentions d’aide. Loick Bégin, William Gagnon et Viktor Gaudreau ont complété la récolte des visiteurs.

On retiendra aussi la toute première victoire du gardien Nicolas Gendron au niveau junior AAA. Gendron a réalisé 29 arrêts à son deuxième départ dans le circuit.

À l’autre bout de la patinoire, Rémy Champoux a bloqué 40 rondelles.

Un départ chancelant

Les Inouk ont dû réagir après un début de match chancelant. Erratiques en défensive, ils ont d’ailleurs accordé le premier but dans la septième minute de jeu. L’attaque granbyenne s’est toutefois remise en marche progressivement, avant d’exploser avec trois buts sans réplique en deuxième période.

« C’est toujours des matchs-pièges quand tu rencontres une équipe qui n’a pas beaucoup de succès. C’est facile de tomber dans la complaisance. Je crois que c’est ce qui est arrivé en première période. On a été nettement meilleurs en deuxième », a analysé Patrick Bergeron.

Au rayon des mauvaises nouvelles, le nouveau venu Lou Vesperini a été expulsé pour une mise en échec par-derrière à l’endroit du défenseur Sammy Hudon-Rouseau.

On n’a plus revu Hudon-Rousseau par la suite. Pour ce qui est de Vesperini, les entraîneurs des Inouk s’attendaient à ce qu’il s’en tire sans suspension.

Frustrant pour Abraham

Rappelons que les Inouk évoluaient sans deux de leurs meilleurs pointeurs dimanche. Le Suisse Marco Cavalleri aurait accepté l’offre d’une équipe professionnelle dans son pays natal, tandis que Frédéric Abraham a été blessé à l’épaule vendredi après une dure mise en échec du défenseur Adam Gaudreau.

« C’est sûr qu’il aurait pu jouer la rondelle, mais j’aurais dû me protéger, me préparer à être frappé », a précisé Abraham, interrogé en marge du duel contre les Prédateurs.

L’attaquant de 19 ans n’a pas voulu s’avancer sur un échéancier précis, mais il parle d’un retour « à court terme ».

« C’est vrai que je connaissais un bon début de saison (16 points en 7 parties). Évidemment, je préférerais aider mes coéquipiers sur la glace. Mais ça fait partie de la game... »

Par ailleurs, l’organisation des Inouk devra redoubler d’ardeur en termes de marketing. À peine 150 amateurs ont assisté au match de dimanche.

Les Inouk (fiche de 5-3-1) affronteront les Braves à Valleyfield jeudi, avant d’accueillir les Rangers de Montréal-Est le lendemain soir.