Tristan Belliveau, qui connaît une excellente série, a inscrit le but qui allait s’avérer celui de la victoire.

Les Inouk prennent les devants

Un but de Tristan Belliveau, à 13 : 16 minutes de la troisième période, est venu couronner une superbe remontée des Inouk, qui l’ont finalement emporté 3-2 aux dépens des Cobras, vendredi soir dans le cadre d’un match exceptionnellement présenté à La Plaine, ce qui a du même coup permis aux Granbyens de prendre les devants 2-1 dans cette série qui continue à être âprement disputée.

Les Cobras menaient ainsi 2-0 après 12 minutes de jeu à la suite des buts marqués par Silas Mattawashish et Félix Laniel. Mais Jesse Belzil, en avantage numérique sur une passe de Tristan Gagnon, a ramené les Inouk dans le match avant la fin de la période.

Nicolas Roy, à 11 : 21 de la deuxième, a ensuite créé l’égalité grâce à un but auquel ont collaboré Belliveau, qui connaît une excellente série, et Hubert Cyrenne-Blanchard.

Puis, Belliveau, sur une passe de Nathan Martel et avec son septième des séries, a inscrit le but qui allait s’avérer celui de la victoire avec un peu moins de sept minutes à faire à la troisième.

Pour une rare fois cette saison, William Leblanc et Louis-Philippe Denis ont tous les deux été blanchis de la feuille de pointage.

Marc-Antoine Dufour et Samuel Gagnon ont tous les deux fait face à 37 lancers devant leur filet respectif. Mais pour la deuxième fois de suite, c’est le gardien des Inouk qui a eu le meilleur.

Même si Anthony Chicoine a été expulsé pour mise en échec par-derrière en deuxième période, la discipline a été davantage au rendez-vous dans les deux camps vendredi.

En meilleure forme, Charlie Risk était de retour dans l’alignement, mais Raphaël Bouchard, toujours malade, a passé un autre tour. Tristan Chagnon a cédé sa place à Risk.

Bosch : « On a payé le prix »

Patrice Bosch était clairement très satisfait de la performance de ses hommes.

« Même si on a accordé les deux premiers buts, on a joué un excellent match, a-t-il dit. Les gars ont travaillé fort et ils ont payé le prix en faveur de l’équipe. Il y en a plusieurs qui ont mal parce qu’ils se sont jetés devant des rondelles et parce qu’ils les ont bloquées avec leurs dents. Je suis très content de l’effort. »

L’entraîneur et directeur général a ensuite rendu hommage à Tristan Belliveau.

« Il ramasse des points, mais il fait bien plus que ça. Il bloque des rondelles, il récupère des rondelles, il prend des mises au jeu même si c’est un ailier, il joue du gros hockey. »

Les Inouk ont la moitié du chemin de fait face aux Cobras. Mais Bosch ne s’excite pas.

« Le prochain match sera extrêmement important. Il faudra continuer à jouer notre meilleur hockey. »

Inouk et Cobras se retrouveront dimanche, à compter de 19 h 30, au centre sportif Léonard-Grondin.