Le Titan de Princeville a été la meilleure équipe pendant une période, hier soir, au Centre sportif Léonard-Grondin. Et après 20 minutes de jeu, il menait 3-1. Mais les Inouk, pour la énième fois cette saison, ont renversé la vapeur et se sont finalement sauvés avec une victoire de 5-3 devant 842 de leurs partisans.

Les Inouk portent un dur coup au Titan

Les Inouk ont porté un dur coup au Titan. À la suite de leur cinquième victoire de suite, les Granbyens ont maintenant 12 points d'avance sur les Princevillois, troisièmes, en tête du classement de la section Perron-Burrows. Mais les Cougars de Sherbrooke, vainqueurs 12-1 à Lachine hier, sont toujours dans le portrait, eux qui accusent cinq points de retard sur l'équipe installée au premier rang.
Et les Inouk et les Cougars ont encore trois rendez-vous à l'agenda, dont deux à Granby.
Mais revenons au duel d'hier qui n'en a été un, en fait, que pendant une seule période. Pour vous donner une idée, les Inouk ont dominé 34-8 au chapitre des tirs au cours des 40 dernières minutes. Et le Titan, qui était si dominant il n'y a pas si longtemps encore, ne faisait que se défendre.
Néanmoins toujours en arrière en début de troisième (principalement en raison du brio de Pier-Alexandre Vinette devant la cage du Titan), les Inouk ont créé l'égalité 3-3 grâce à Jason Houde à 2:52 minutes. Puis, Jason Crack, a enfilé ce qui allait devenir le but gagnant à 15:57 à la suite d'un superbe tir des poignets.
Tous les détails dans notre édition de samedi