Formé de William Leblanc, Louis-Philippe Denis et Raphaël Bouchard (sur la photo), le premier trio des Inouk a été muselé mardi soir à la Cité du sport de Terrebonne.

Les Inouk perdent la première bataille contre les Cobras

La guerre ne fait que commencer, mais les Inouk ont perdu la première bataille, mardi soir à la Cité du sport de Terrebonne. Les Cobras ont signé une victoire de 3-1 pour prendre les commandes de la demi-finale les opposant à Granby dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec.

« Ils nous ont fait mal paraître sur les unités spéciales. Et à cinq contre cinq, on n’a pas eu énormément d’occasions non plus », a analysé l’entraîneur-chef des Inouk, Patrice Bosch.

« Tu ne peux pas gagner une série du carré d’as en jouant comme on l’a fait ce (mardi) soir. Ça, c’est clair. »

Un bref relâchement a fait particulièrement mal aux visiteurs en fin de deuxième période, alors que le pointage était de 1-1.

Posté dans le cercle gauche sur le jeu de puissance, Charles Farmer a décoché un tir qui a trouvé le fond du filet alors que Marc-Antoine Dufour avait la vue voilée.

À peine 17 secondes plus tard, Terrebonne a profité d’un moment de flottement en territoire granbyen pour creuser l’écart. Jérémy Léveillé a poussé la rondelle derrière Dufour, qui était étendu à l’extrémité de son demi-cercle.

Les joueurs des Cobras et leurs partisans ont ensuite explosé de joie, tandis que les mines étaient basses dans le camp des Inouk à la suite de ces deux buts rapides.

« Je pense qu’on s’est laissé déconcentrer, et ça ne devrait tout simplement pas arriver », a déploré Bosch au terme de la rencontre.

Un match très robuste

Cette saison, les Inouk ont rarement disputé une rencontre aussi robuste et intense d’un bout à l’autre.

Un style de jeu qui convient particulièrement bien à des « guerriers » tels que Anthony Chicoine. « C’est le genre de match que j’apprécie », a confirmé le numéro 17, qui a marqué l’unique but des siens en début de partie.

« Mais l’important reste de gagner, et on n’a pas réussi à le faire. (…) On va tourner la page. Jeudi, ce sera une nouvelle game. »

Les deux premiers trios des Inouk ont été écartés de la feuille de pointage mardi. Les gros canons de l’équipe, à commencer par William Leblanc et Louis-Philippe Denis, devront assurément faire mieux lors des prochaines parties.

L’autre but des Cobras appartient à Alexandre St-Louis, qui a enfilé l’aiguille en avantage numérique lors du premier vingt.

Samuel Gagnon a signé la victoire grâce à une performance de 24 arrêts. Dufour a bloqué 33 lancers pour Granby.

Gagnon fait ses débuts

Notons par ailleurs que Tristan Gagnon a fait ses débuts avec les Inouk. Utilisé à l’aile droite sur le quatrième trio, il n’a pas récolté de point.

Gagnon s’est amené après l’élimination du Boomerang du Cégep André-Laurendeau en quarts de finale de la Ligue collégiale.

En contrepartie, les visiteurs devaient se passer de Miguel Duchaine et Charlie Risk, tous deux blessés. Le jeune Nathan Martel a donc été ramené à la défense, sa position naturelle.

Puisque le Canadien disputait un autre match crucial mardi, on se doutait bien que les gradins seraient clairsemés à la Cité du sport. Une foule de 401 spectateurs a effectivement été annoncée sur le site officiel de la LHJAAAQ.

Des partisans passionnés dans le camp local ont néanmoins contribué à rendre l’ambiance enlevante.

La « guerre » Inouk-Cobras reprendra de plus belle jeudi soir au centre sportif Léonard-Grondin. Dans l’autre demi-finale, le Titan de Princeville mène 1-0 après un gain de 4-1 à Longueuil dimanche soir.