Les Inouk ont dirigé une trentaine de lancers vers le gardien Gabriel Morency samedi après-midi.

Les Inouk musèlent le Collège Français

Les Inouk se sont montrés sous leur meilleur jour à domicile samedi après-midi, alors qu’ils ont blanchi le puissant Collège Français de Longueuil au compte de 4-0.

Les Granyens ont du même coup réduit à sept points l’écart entre les deux clubs au sommet de la division Martin St-Louis. 

« Il fallait montrer qu’on est capables de jouer avec eux. C’est fait. Maintenant, il va falloir maintenir la cadence et essayer de rattraper les points au classement », indique l’entraîneur-chef des Inouk, Patrice Bosch, qui refuse de se réjouir outre mesure. 

Miguel Duchaine a fait fi d’une situation d’infériorité numérique pour ouvrir la marque en début de deuxième période. Alimenté par Patrice Demuy et Jacob Dupont, l’attaquant de 17 ans inscrivait ainsi son premier but au niveau junior AAA. 

« Ça fait longtemps qu’il travaille fort, qu’il a beaucoup de chances de marquer. On doit lui donner le crédit. Il fait beaucoup de sacrifices en jouant souvent en désavantage numérique. Il bloque des lancers et tout ça », souligne Bosch. 

Les amateurs qui se déplacent régulièrement au centre sportif Léonard-Grondin auront sans doute remarqué que Duchaine est fort apprécié de ses coéquipiers. 

Demuy a ensuite déjoué Gabriel Morency pour doubler l’avance des Inouk. William Leblanc a complété le pointage avec deux filets en troisième période. Il a notamment profité d’une cage déserte pour porter le coup fatal en fin de rencontre. 

Travail d’équipe

En signant son troisième jeu blanc de la saison, Gabriel Waked a abaissé sa moyenne à 1,83 but alloué par match. 

« Sans rien enlever au travail de Waked, qui a très bien fait ça, je pense que c’est plus notre travail défensif qui fait en sorte qu’on donne peu de lancers et de chances de marquer. Je crois que c’est ce qui fait la différence », estime Patrice Bosch. 

Longueuil a effectivement été limité à 23 tirs, contre 33 pour Granby, samedi après-midi. 

Les Inouk seront en congé jusqu’à vendredi prochain, alors que Révolution- de Saint-Lazare s’amènera- en ville.