Les joueurs des Inouk avaient la mine basse en quittant la patinoire après avoir perdu le cinquième match 4-2 face au Collège Français de Longueuil.

Les Inouk incapables d'en finir

Les visages étaient longs sur le banc des Inouk hier soir suite à leur revers de 4-2 subi face au Collège Français de Longueuil devant plus de 400 spectateurs au Centre sportif Léonard-Grondin.
Non pas que les Granbyens aient fait mauvaise figure à domicile, au contraire. Mais en l'emportant, Longueuil n'a pas seulement évité l'élimination. Les Longueuillois ont aussi sérieusement commencé à croire à une remontée de miracle, eux qui tirent toujours de l'arrière 3-2 dans leur série quart de finale de la Ligue de hockey junior AAA.
«On n'a pas connu un mauvais match, les gars se sont vraiment battus jusqu'au bout. On a eu plusieurs occasions de marquer, ce qui est toujours rassurant. C'est quand tu n'en as pas que c'est inquiétant. Par contre, on peut mieux jouer et on doit davantage utiliser notre vitesse», a indiqué l'entraîneur-chef des Inouk, David Lapierre, après la partie.
Tous les détails dans notre édition de mercredi