« Il faut donner le crédit aux joueurs de Côte-du-Sud, qui se sont présentés en première période. Si on avait commencé à jouer en même temps qu’eux, on n’aurait peut-être pas le même résultat... », regrette l’entraîneur-chef des Inouk, Charles Rondeau.

Les Inouk dominés par l’Everest

Un passage à vide en deuxième période a coûté cher aux Inouk vendredi soir, eux qui se sont finalement inclinés 5-2 contre l’Everest de la Côte-du-Sud au Centre sportif Léonard-Grondin. Les locaux ont raté une belle occasion de s’approcher du troisième rang dans la division 91,9 Sports.

L’Everest devance maintenant Granby par 9 points.

« C’est dommage, parce que si on avait ramené l’écart à cinq points, on aurait peut-être pu les rejoindre avant les Fêtes. Mais là, ça va être pas mal plus compliqué... », reconnaît l’entraîneur-chef des Inouk, Charles Rondeau.

En revanche, sa troupe possède toujours un coussin de deux points devant les Forts de Chambly. Les deux équipes s’affronteront d’ailleurs à compter de 16 h dimanche au Centre sportif Robert-Lebel.

Deux buts rapides

Disposant déjà d’une avance de 2-1 à l’amorce du second vingt, les visiteurs ont ensuite marqué deux buts sur autant d’échappées en l’espace de deux minutes.

Yan-Cédric Gaudreault a d'abord battu Marc-Antoine Dufour du côté de la mitaine, puis Alexandre Gagnon – avec son deuxième but du match - en a rajouté une couche en infériorité numérique.

Malgré un léger regain de vie en troisième période, les Inouk n’ont pas pu renverser la vapeur, et ils ont finalement été dominés 45-26 au chapitre des lancers.

« Il faut donner le crédit aux joueurs de Côte-du-Sud, qui se sont présentés en première période. Si on avait commencé à jouer en même temps qu’eux, on n’aurait peut-être pas le même résultat... », regrette Rondeau. De retour après une blessure qui lui a coûté trois matchs, Jacob Graveline a permis à Granby d’ouvrir le pointage en début de partie, complétant alors une belle passe de Frédéric Abraham. Shawn Soliman a inscrit l’autre filet des Inouk.

Également déjoué par William Dumont et Tristan Fortin, Dufour a néanmoins bloqué 41 rondelles. Xavier Bolduc a réalisé 24 arrêts dans le camp gagnant.

Bergeron honoré

Avant même l’arrivée des Bisons samedi, les amateurs présents au Centre sportif Léonard-Grondin ont assisté à plusieurs bagarres la veille, un scénario inhabituel dans la Ligue junior AAA du Québec.

Jérémie Désautels et Olivier Pouliot ont jeté les gants en fin de deuxième, puis trois combats ont éclaté simultanément au début du dernier engagement. Miguel Duchaine, Samel Michaud et Félix Paré-Poitras ont aussi été expulsés du côté des Inouk.

« Pour ce qui est des bagarres, je considère que c’est une responsabilité partagée. On a un jeune (Michaud) qui n’aurait jamais dû recevoir un code de bagarre puisqu’il a gardé ses gants. Et Paré-Poitras, lui, n’a fait que se défendre », estime Charles Rondeau.

Avant le début de la rencontre, Joakim Bergeron a reçu la plus récente tranche de la Coupe Edgar, qui récompense le joueur du mois chez les Inouk. En novembre, l’attaquant roxtonais a récolté 10 points, dont neuf buts, en six parties. Il a notamment marqué quatre fois contre Saint-Gabriel-de-Brandon le 8 novembre.

Rappelé par les Voltigeurs de Drummondville, le défenseur Nathan Martel a quant à lui disputé un tout premier match au niveau junior majeur. Martel affrontait incidemment un autre joueur appartenant aux Inouk, soit l’attaquant Christopher Benoit, présentement avec le Phoenix de Sherbrooke.

PÉRIODE DES TRANSACTIONS: GRAVELINE NE DÉVOILE PAS SON JEU

Le directeur général des Inouk, François Graveline, a refusé de dévoiler son jeu à l’approche de la période des transactions pour les joueurs-étudiants au hockey junior, qui débutera officiellement dimanche. 

« Je n’aime pas le mot “vendeur’’. Je crois plutôt qu’on peut être acheteur pour du court, moyen ou long terme. […] Je suis à l’écoute et en discussion avec mes homologues », a affirmé Graveline, qui est aussi resté vague concernant les besoins immédiats de l’équipe. 

Alors que des membres de l’organisation rêvaient ouvertement aux grands honneurs en début de saison, les objectifs semblent avoir été revus à la baisse au cours des dernières semaines. 

« On a joué un bon match la semaine dernière, on est quand même dans une situation où on progresse. Si tout le monde en donne plus, on sera assurément meilleurs. »

Les dirigeants du junior AAA sont souvent forcés de réagir aux décisions prises dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). 

François Graveline attend notamment des nouvelles concernant l’attaquant Christopher Benoit, impliqué dans une rotation de joueurs de 20 ans avec le Phoenix de Sherbrooke. Frédéric Abraham, Joakim Bergeron, Jérémie Major, Nathan Martel et Alec Rhéaume ont aussi joué des matchs dans la LHJMQ cette saison. 

« Il n’y a absolument rien de confirmé avec le junior majeur. On a des joueurs qui donnent un bon coup de main à différentes équipes. S’ils peuvent monter, tant mieux. C’est leur rêve et ils le méritent. Nous, on va travailler en conséquence de ça. »

Des joueurs retranchés dans le circuit Courteau pourraient aussi devenir disponibles au niveau inférieur. 

La période de transactions impliquant des joueurs-étudiants prendra fin le 10 janvier prochain.