Jacob Graveline effectuera un retour au jeu face à l’Everest de Côte-du-Sud.

Les Inouk doivent garder la tête froide, estime Rondeau

Une semaine après avoir vaincu la meilleure équipe de la Ligue de hockey junior AAA, les Inouk renouent avec l’action en recevant l’Everest de Côte-du-Sud vendredi soir au Centre sportif Léonard-Grondin.

Quand on lui demande si la victoire face au Collège Français de Longueuil pourrait s’avérer un point tournant dans cette saison très en dents de scie de son équipe, l’entraîneur Charles Rondeau étonne un brin en affirmant que non.

« Un point tournant ? Je ne pense pas, non, dit-il. Une victoire importante dans le processus actuel ? Je dirais que oui. Vous savez, il faut toujours faire attention de ne pas trop d’exciter. Après que nous ayons battu Longueuil, qu’est-ce que les gens vont dire si jamais on perd deux fois en fin de semaine ? Il faut toujours garder la tête froide… »

Mais voilà, Rondeau ne croit pas que son équipe va échapper ses deux matchs du week-end. Compte tenu de leur importance, ce ne serait pas une bonne idée non plus.

« Nous sommes à sept points de l’Everest, une équipe que l’on peut rattraper. Puis, ce serait une bonne idée de distancer les Forts (qu’ils affrontent à Chamby dimanche), qui n’ont que deux points de retard sur nous. Les matchs à l’intérieur de notre division sont très importants. »

Rondeau était par ailleurs heureux d’annoncer le retour au jeu, en prévision de vendredi, de Jacob Graveline et de Samuel Michaud.

« Ce sont deux morceaux, deux éléments importants. Leur présence fera une différence, c’est clair. »

La présence de Joakim Bergeron est toutefois incertaine. L’attaquant a disputé un autre match avec l’Armada de Blainville-Boisbriand, mercredi soir à Gatineau, et Rondeau ne connaissait pas jeudi après-midi les plans de l’équipe en vue du match de vendredi soir à Boisbriand, encore face aux Olympiques.

Bergeron a jusqu’ici disputé six matchs avec l’Armada. Il est toujours en quête de son premier point.

Évidemment, on ne parlera pas de l’absence de Christopher Benoit, qui sera avec le Phoenix de Sherbrooke jusqu’à Noël, au moins.

Marc-Antoine Dufour affrontera les tirs de l’Everest.

À leur seule visite à Granby depuis le début de la saison, l’Everest (16-10-1) a infligé un cinglant revers de 7-3 aux Inouk (12-13-2). Toutetois, les Inouk ont remporté les deux matchs qu’ils ont disputés à Montmagny.

Pas vendeurs

C’est ce dimanche que débute la période de transactions dans la LHJAAAQ. Charles Rondeau n’est pas directeur général, mais il semble convaincu que les Inouk ne seront pas « vendeurs » d’ici au 10 janvier.

« Si on gagne notre prochain match, on va jouer pour ,500, rappelle-t-il. Et quand tu joues pour ,500, tu peux espérer n’importe quoi. Honnêtement, nous ne sommes vraiment pas dans une situation où nous nous apprêtons à lancer la serviette sur la saison. Est-ce qu’on sera actifs ? Je ne sais pas. Tout dépend, comme d’habitude, des mouvements de personnel en haut de nous, dans la LHJMQ. »