Le directeur général des Inouk, Samuel Bessette (à gauche), et le directeur des opérations hockey, Rémy Harrisson, ont souhaité la bienvenue au nouvel entraîneur en chef, Alex Bourret (au centre).
Le directeur général des Inouk, Samuel Bessette (à gauche), et le directeur des opérations hockey, Rémy Harrisson, ont souhaité la bienvenue au nouvel entraîneur en chef, Alex Bourret (au centre).

Les Inouk convaincus d’avoir réussi un bon coup

Michel Tassé
Michel Tassé
La Voix de l'Est
Les Inouk sont convaincus d’avoir effectué le bon choix en confiant le poste d’entraîneur en chef à Alex Bourret.

«On vient de faire un bon coup, a expliqué le directeur général Samuel Bessette. On a jasé longuement avec Alex, on lui a laissé expliquer comment il travaillait, il nous a parlé de sa philosophie et on a véritablement aimé son discours.»

Bessette a parlé d’un «fit» qui semble parfait avec le groupe que Bourret aura à diriger.

«Alex est un homme posé et ça, j’adore ça. Évidemment, après toutes ces années passées chez les pros, il connaît la game aussi. Et même s’il est jeune (33 ans), il a un gros bagage à partager.»

Bourret a aussi expliqué à Bessette et à Rémy Harrisson, le directeur des opérations hockey, qu’il est un entraîneur qui fonctionne au mérite.

«Les gars qui vont travailler n’auront pas de problèmes avec Alex et ils auront du temps de glace en masse. On veut une équipe travaillante et c’est ce que Alex a toujours eue par le passé.»

Par ailleurs, Bessette ne s’inquiète pas du fait que Bourret, à l’exception de quelques matchs en tant qu’adjoint dans le senior AAA, n’ait jamais encore dirigé plus haut que dans le midget espoir.

«Le midget espoir, c’est du bon calibre. Et avec le bagage qu’Alex possède en plus… Écoutez, le gars a connu une brillante carrière dans la LHJMQ, il a joué dans la Ligue américaine, la Ligue de la Côte Est et en Europe. Il sait de quoi il parle.»

Mardi, l’annonce de l’arrivée de Bourret à Granby a enflammé les réseaux sociaux. Et Dieu sait que les Inouk ont besoin de faire parler d’eux de façon positive. Disons que ça faisait changement.

«Alex a été un choix de première ronde dans la Ligue nationale et c’est un nom, a encore dit Bessette. Tant mieux si ça fait parler de l’organisation de façon positive, mais on l’a d’abord embauché en raison de ses qualités d’homme de hockey.»

Les gens du département hockey des Inouk se sont réunis mercredi après-midi au Centre sportif Léonard-Grondin afin de préparer le camp d’entraînement, qui débute samedi matin. Il a notamment été question des futurs adjoints de Bourret. Ne soyez pas surpris, d’ailleurs, si Rémy Harrisson s’amène derrière le banc pour épauler le nouvel entraîneur en chef.

Au sujet de Jason Tracey, enfin, Samuel Bessette dira que les Inouk auraient véritablement aimé qu’il revienne comme entraîneur en chef.

«Jason restait notre premier choix. Il a fait du très bon travail dans des circonstances difficiles en fin de saison dernière. Il manquait de temps, mais il va rester proche de l’organisation, je vous le confirme.»

Une trentaine de joueurs attendus au camp

Une trentaine de joueurs sont attendus au camp des Inouk. Dans la LHJMQ, pandémie oblige, la limite a été fixé à 34 patineurs. Mais dans le cas de l’équipe granbyenne, il y a aussi le fait que plusieurs joueurs, devant l’incertitude dans laquelle la formation a été plongée pendant des mois, ont simplement décidé de regarder ailleurs.

Selon Samuel Bessette, un seul «gros morceau», soit Samuel Michaud, manquera toutefois à l’appel.

Plusieurs équipes du circuit Figsby ont déjà entamé leur camp. Les Inouk ont intérêt à s’y mettre puisqu’ils ont déjà un premier match préparatoire à l’horaire le jeudi 27 août, à Valleyfield. Le lendemain, les Braves s’amèneront à Granby. Il leur restera ensuite deux autres parties hors-concours.

À moins de changements dictés par la santé publique ou Hockey Québec, le calendrier régulier de la Ligue de hockey junior AAA s’amorcera le vendredi 11 septembre. Ce soir-là, les Inouk recevront les Shamrocks de West Island.

Chacune des équipes de la LHJAAAQ a 48 matchs à son horaire cette saison.