Après avoir appris qu'il représentera les Inouk à la Coupe de l'Est du Canada, Édouard Michaud a enfilé son 11e but de la saison.

Les Inouk... avec panache

Clairement, les Inouk ne veulent plus entendre dire qu'ils ne sont pas capables de vaincre les meilleures équipes de la Ligue de hockey junior du Québec!
Au Colisée Jean-Béliveau, mercredi soir, les Granbyens se sont payé le Collège Français, une formation qui n'avait subi que petits deux revers en temps régulier en 18 matchs depuis le début de la saison. Et ils l'ont fait avec panache en plus, réduisant la puissante offensive longueuilloise à néant.
Face à son ancienne équipe, Benjamin Avoine-Jean a bloqué les 30 tirs dirigés vers lui et les Inouk, qui ont ainsi signé un quatrième gain consécutif, l'ont emporté 3-0.
«Une très, très belle victoire, a lancé l'entraîneur David Lapierre. Nous avons remporté nos batailles le long des rampes, nous avons contrôlé la rondelle, nous avons appliqué le concept d'équipe à la lettre. Je suis très heureux de notre performance.»
Lapierre a souligné au crayon rouge le brio de son unité défensive.
«Même si Longueuil a effectué plus de tirs que nous (30 contre 22), nos défenseurs ont particulièrement bien travaillé dans notre territoire. Et devant le filet, Benjamin a très bien fait.»
Des choses à prouver
On croyait que Lapierre enverrait Nathan Ward-Raymond devant le filet à la suite des 50 arrêts effectués par ce dernier vendredi contre les Cobras de Terrebonne. Mais il a choisi d'y aller avec celui qui avait des choses à prouver à son ancienne équipe.
Avoine-Jean a porté les couleurs du Collège Français en 2012-2013 et en 2013-2014.
«Aussi, il avait disputé un excellent match à Saint-Jérôme (victoire de 3-1) la semaine dernière», a ajouté Lapierre.
Après avoir appris qu'il représentera les Inouk à la Coupe de l'Est du Canada, Édouard Michaud a enfilé son 11e but de la saison. Cédric Charbonneau, avec son deuxième, et Vincent Ouellet-Beaudry, avec son huitième, ont complété.
Le match a été dénué de rudesse et a duré à peine deux heures.
Francis Brunelle et Patrice Demuy (qui est toujours avec les Saguenéens de Chicoutimi) manquaient à l'appel.
Une maigre foule de 335 spectateurs ont assisté au match.
Les Inouk (10-7-2) passeront le prochain week-end à domicile: samedi, ils recevront Terrebonne et dimanche, Gatineau.