Une victoire de 5-1 a permis aux Inouk de balayer les Forts de Chambly dimanche.

Les Inouk achèvent les Forts

Les Inouk se sont débarrassés des Forts de Chambly dimanche, complétant le balayage (4-0) en quarts de finale de la Ligue de hockey junior AAA du Québec. Un solide départ a permis aux visiteurs de voguer vers une belle victoire de 5-1.

« On a dû jouer de l’excellent hockey pour gagner, je le pense vraiment. Les Forts nous ont gardés sur le qui-vive, ils n’ont jamais baissé les bras », a souligné l’entraîneur-chef des Inouk, Patrice Bosch.

« Chambly a connu des moments forts en première période, alors que notre gardien (Marc-Antoine Dufour) a encore été impeccable. Mais dans l’ensemble, je crois qu’on a obtenu plus de lancers de qualité. »

Les Forts ont certes joué avec l’énergie du désespoir, mais ils ont surtout manqué d’opportunisme. Granby menait déjà 4-0 lorsque Zachary Brooks a marqué le premier but de son club en fin de deuxième période.

Lors du premier vingt, les filets de Laurent Minville et Raphaël Bouchard, qui a profité d’une superbe passe de Félip Bourdeau, avaient placé les Inouk en avance. Bourdeau a ensuite déjoué Alex Brousseau (30 arrêts) pour faire 3-0 au début de la période médiane. « Je crois que mon but leur a scié les jambes», a raconté l’ailier bedfordois.

Des trios remaniés

Bosch a eu la main heureuse en remaniant son alignement pour ce quatrième match. Généralement utilisé sur le premier trio, Bourdeau évoluait plutôt en compagnie de Nicolas Roy et Tristan Chagnon à forces égales.

« C’est sûr que c’est plaisant de jouer avec (William) Leblanc et (Louis-Philippe) Denis, mais Roy est aussi un excellent joueur. Nous avons beaucoup de profondeur à l’attaque, donc peu importe avec qui je suis placé, je sais que je vais obtenir des occasions de marquer», a commenté le numéro 94 des Inouk.

Pour sa part, Denis a inscrit un doublé, dont un but dans un filet désert qui a scellé l’issue de la série.

Joies et déceptions

Si l’ambiance était à la fête dans le vestiaire granbyen après leur victoire, la déception était vive dans celui des Forts.

«Je crois que la deuxième game à la maison (défaite de 9-0), on peut l’oublier. Mais on a quand même compétitionné avec Granby pendant trois matchs », a fait valoir l’entraîneur-chef, Jean-Daniel St-Martin.

« Je veux vraiment donner le crédit aux Inouk. C’est une équipe aguerrie et à pleine maturité. On souhaite suivre leur exemple. »

Selon lui, Dufour, auteur de 31 arrêts dimanche, a fait une différence majeure dans cette série. « Lors du troisième match, on a généré 54 lancers et il a fallu retirer notre gardien deux fois pour marquer... », a relevé le coach des Forts.

St-Martin est néanmoins fier des progrès effectués par sa jeune équipe, qui a connu la meilleure saison de son histoire grâce à une séquence de cinq victoires pour conclure le calendrier régulier.

Adversaires à déterminer

Il faudra maintenant attendre la fin de tous les quarts de finale pour connaître les futurs adversaires des Inouk.

Les Panthères de Saint-Jérôme ont réduit l’écart à 3-2 dans la série les opposant au Titan de Princeville dimanche après-midi, notamment grâce aux cinq buts de Justin Paré dans un gain de 6-4.

Par ailleurs, le quatrième match entre le Collège Français de Longueuil et les Braves de Valleyfield était toujours en cours au moment de mettre sous presse. La rencontre se dirigeait alors en prolongation. Les Braves faisaient face à l’élimination, eux qui tiraient de l’arrière 3-0 dans la série.

En revanche, les Cobras de Terrebonne ont assuré leur place en demi-finale, ayant complété le balayage des Prédateurs de Saint-Gabriel-de-Brandon samedi.