Les Incroyables juvéniles (en noir) ont perdu leurs quatre premiers matchs et, pire encore, ils ont été blanchis trois fois.

Les Incroyables juvéniles veulent profiter du contexte

Les Incroyables du football juvénile entament leur deuxième moitié de saison vendredi soir au parc Jean-Yves-Phaneuf en recevant le Drakkar de la polyvalente Hyacinthe-Delorme de Saint-Hyacinthe. Une occasion pour les Granbyens de repartir à neuf et de faire oublier une première moitié de saison qui s’est avérée rien de moins que catastrophique.

Les Incroyables ont perdu leurs quatre premiers matchs et, pire encore, ils ont été blanchis trois fois. Et alors qu’ils visaient très haut, ça va prendre un miracle afin qu’ils participent seulement aux séries éliminatoires.

«On a rendez-vous avec une équipe qui n’a pas encore gagné cette saison (cinq défaites) et nous jouons devant nos partisans, souligne l’entraîneur en chef Maxime Harkans. Bref, le contexte est favorable et il faut en profiter.»

Harkans a peine à expliquer le mauvais début de saison de son équipe.

«On a eu un excellent camp de printemps et nous avions toutes les raisons du monde d’être confiants à l’approche de la nouvelle saison. Mais on dirait qu’il y a des choses qui ont changé dans l’attitude des jeunes pendant l’été. Mais il nous reste quatre matchs et on peut au moins finir la saison en force.»

Harkans est d’avis que la défensive se débrouille «plutôt bien». Mais l’attaque ne génère rien, avouera-t-il.

«On a apporté des changements à notre structure offensive depuis le départ du coordonnateur Iannick Beauchamp, mais apprendre un nouveau système, ça peut être long.»

D’ici à la fin de la saison, le quart Charles-Antoine Lemieux va céder une partie de son temps de jeu à Léonard Michaud. On parlera maintenant d’alternance.

«On essaie des choses, on n’a pas le choix», termine Harkans.