L’entraîneur en chef des Incroyables, Maxime Harkans, croit fermement en son équipe.

Les Incroyables juvéniles veulent aller jusqu’au bout

C’est en fin de semaine que débute la saison de football juvénile pour les équipes de la région, soit les Incroyables de J.-H.-Leclerc, les Astérix de Jean-Jacques-Bertrand et les Gouverneurs de Massey-Vanier. Et clairement, c’est à Granby que les espoirs sont les plus élevés.

Selon l’entraîneur en chef Maxime Harkans, les Incroyables ont le talent et l’expérience pour aller jusqu’au bout. Dans ce cas-ci, jusqu’au bout, ça veut dire jusqu’à la finale de la Ligue de la Montérégie, les Incroyables ayant été relégués en division 3 du Réseau du sport étudiant du Québec et n’ayant par conséquent plus la chance de participer ni au Bol d’Or ni même au championnat provincial.

« Il y a quelque chose d’injuste là-dedans, on n’est pas contents, mais on veut quand même remporter notre dernier match de la saison, qu’importe que ce soit dans la région ou sur la scène provinciale, explique Harkans, qui entame sa deuxième campagne à la tête des Incroyables. Je crois en cette équipe, j’y crois tellement. »

La saison dernière, les Incroyables ont ramené une fiche de trois victoires et quatre défaites. Puis, ils se sont inclinés en demi-finale de la Ligue de la Montérégie face aux Polypus de l’école Fernand-Lefebvre de Sorel-Tracy.

« Sans prétention, on est solides partout, dans toutes les facettes du jeu, reprend Harkans. Ça commence avec notre quart-arrière Charles-Antoine Lemieux qui, avec son intelligence, son calme et la qualité de son bras, est le genre de quart que tu veux avoir. Puis, on a une excellente ligne offensive, une bonne unité défensive, etc. Oui, on a un alignement solide. »

Les Incroyables misent sur le retour de 21 vétérans, mais, toujours selon Harkans, les jeunes sont capables de faire le travail aussi. N’empêche qu’il s’attend à beaucoup des porteurs de ballon Ismael Diomandé et Alexy Lanctôt, du receveur Félix-Antoine Douville, du secondeur Derek Simmons et de l’ailier défensif Benjamin Cyr, tous des vétérans.

Les Incroyables disputeront leur premier match vendredi soir sur la route face aux Grenadiers de l’école secondaire Louis-Philippe Paré de Châteauguay.

« C’est important de commencer la saison en force, question de lancer le bon message », tranche Maxime Harkans.

L’optimisme est de mise chez les Incroyables à l’aube de la nouvelle saison.

Joueurs recherchés !

Avec une importante perte de membres partout, le football ne connaît pas ses meilleures années au Québec. Les Incroyables de niveau juvénile ne manquent pas de joueurs, mais la situation est problématique à Jean-Jacques-Bertrand et à Massey-Vanier. Et on sait qu’il n’y aura pas de football juvénile au Mont-Sacré-Cœur cette saison pour la même raison.

« On dit que les histoires de commotions cérébrales ont fait mal à notre sport et c’est vrai, lance le vénérable Ross Lemke, qui est toujours à la barre des Astérix. Mais voilà, ce n’est pas tout. De nos jours, bien des jeunes préfèrent travailler et faire des sous alors que d’autres sont tout simplement plus intéressés à jouer sur leur ordinateur. La vie change, les jeunes aussi. »

Lemke aura une trentaine de joueurs à sa disposition alors que Yves Demers, l’entraîneur en chef des Gouverneurs, en aura environ 25. Ce n’est pas beaucoup.

Astérix et Gouverneurs se retrouvent cette saison en division 4, niveau 2, de la Ligue de la Montérégie. Il n’y a que quatre équipes dans le circuit, ni plus ni moins composé de formations qui ont de la difficulté à recruter des joueurs.

« La dernière saison a été très difficile et je ne ferai pas de grandes promesses en vue de celle qui commence, reprend Lemke. Comme on dit, on va faire avec ce qu’on a. »

Lemke espère toutefois de belles choses du quart Andrew Litjens, du porteur de ballon Tristan Jacques et du joueur de ligne défensive Sean Cloetens.

À Massey-Vanier, coach Demers a confiance malgré un personnel réduit.

« On a des gars de talent et des gars qui ont le cœur à la bonne place, dit-il. Le quart Émerick Nobert, le centre Édouard Rousseau et le secondeur Laurent Houle, si son épaule tient le coup, risquent de nous donner du gros football. »

Les Gouverneurs recevront les Spartans du Châteauguay Valley Regional High School vendredi soir alors que les Astérix, eux, visiteront les Castors de l’école secondaire Mgr-Euclide-Théberge de Marieville, qui compte des joueurs de la région de Saint-Césaire au sein de leur alignement, samedi après-midi.