Denis Lamontagne pouvait-il prévoir qu’Alexandre Lapointe allait frapper pour une moyenne de ,442 passé la mi-­saison ?

Les Guerriers veulent aller jusqu’au bout !

La date limite pour effectuer des transactions dans la Ligue de baseball junior élite du Québec est le 9 juillet, donc mardi. Et les Guerriers, bien qu’installés au sommet du classement du circuit en vertu de leur dossier de 19 victoires et 6 défaites, travaillent actuellement dans le but d’améliorer leur formation.

Car voyez-vous, les Guerriers veulent gagner. Dans le sens d’aller jusqu’au bout, de TOUT gagner. Voilà un message qu’on n’a jamais entendu auparavant au sein de l’équipe de Granby.

« Honnêtement, on n’a pas le choix de penser comme ça, explique le gérant Denis Lamontagne. La progression très rapide de certains jeunes de même que la superbe saison de plusieurs autres nous forcent à ajuster notre tir. Oui, on vise le championnat ! »

Selon des informations obtenues par La Voix de l’Est, les Guerriers négocieraient actuellement avec une équipe de leur division afin de conclure une transaction majeure.

« On veut améliorer notre équipe », répète Lamontagne, sans vouloir aller plus loin.

La transaction pourrait toutefois forcer les Guerriers à se départir de bons jeunes joueurs.

Et il y a quelque chose qui agace sérieusement Lamontagne et qui pourrait expliquer une ou des transactions à venir. Une fois en séries, il perdra quelques morceaux importants à des collèges américains : Marc-Antoine Lefebvre, Zachary Gagnon, Isaac Mailhot-Bérard et peut-être, a-t-on appris, Dave Gauthier, qui pourrait finalement retourner aux États-Unis.

« On ne peut pas empêcher nos jeunes de vivre une expérience extraordinaire. Mais la ligue doit faire quelque chose pour protéger ses équipes. Est-ce que réduire le calendrier à 32 matchs (il est cette année de 44) et finir plus tôt pourrait s’avérer une solution ? C’est une avenue qu’il faudrait peut-être explorer... »

Les Guerriers ont un programme double à l’horaire samedi à Repentigny. Zachary Gagnon (1-2) et Félix Dubeau-Hervieux (3-2) affronteront alors les frappeurs du Royal (11-9).

« Je le savais »

On le sait, Denis Lamontagne a toujours cru en son équipe. Dès le camp d’entraînement, il faisait preuve d’un grand optimisme. Aujourd’hui, il ira même jusqu’à affirmer qu’il n’est nullement surpris de voir son club en tête de la LBJÉQ.

« Le plus sincèrement du monde, je savais que j’avais les joueurs pour jeter la ligue sur son derrière, lance-t-il. Le talent est là, l’attitude et la chimie aussi. »

Si on croit Lamontagne sur parole, on doute quand même qu’il s’attendait à ce qu’Alexandre Lapointe frappe pour une moyenne de ,442 et Simon Després pour ,370 passé la mi-saison. Pouvait-il aussi s’attendre à ce que les lanceurs Jeffrey Dupont (3-0) et Dubeau-Hervieux (3-2) ainsi que le releveur William Tremblay (une victoire, trois sauvetages et aucun point mérité) soient si efficaces ? Peut-être qu’il aurait pu prédire, par contre, que Dave Gauthier (5-0, moyenne de 0,63) allait en donner autant.

« Il y en a une tonne qui m’en donne beaucoup », résume le membre du Panthéon de la Ligue de baseball majeur du Québec.

Au championnat canadien ?

Les Guerriers jouent du bon baseball et ils accumulent les victoires à un rythme très élevé. Au point où ils risquent de représenter le Québec au championnat canadien des 21 ans et moins qui aura lieu à Gatineau du 15 au 18 août. Les gens de la LBJÉQ n’ont pas encore déterminé la date exacte mais, normalement, l’équipe en tête du classement du circuit le 31 juillet est celle qui défend les couleurs de la province.

« Ce serait un bel honneur, c’est clair, reprend Lamontagne. Ce serait une belle expérience pour nos joueurs et ça ajouterait du vécu à notre équipe. Mais on a encore des matchs à gagner pour en arriver là… »