« On a ce qu’il faut pour sortir de notre division. En fait, je ne vous mentirai pas : l’objectif est d’aller jusqu’au bout. J’ai une grande confiance en cette équipe », explique Mathieu Adam.
« On a ce qu’il faut pour sortir de notre division. En fait, je ne vous mentirai pas : l’objectif est d’aller jusqu’au bout. J’ai une grande confiance en cette équipe », explique Mathieu Adam.

Les Guerriers sont prêts pour les séries, dit Adam

Michel Tassé
Michel Tassé
La Voix de l'Est
Lorsqu’il a été nommé gérant des Guerriers à la fin juillet, Mathieu Adam a affirmé que «l’important, c’est qu’on soit prêts pour les séries».

Or voilà, les Guerriers vont entamer leur parcours éliminatoire ce jeudi alors qu’ils affronteront les Cards de LaSalle au Stade Napoléon-Fontaine dans le cadre du premier match de cette série demi-finale trois de cinq de la section Rawlings.

« Justement, nous sommes prêts, a lancé Adam. Nous avons fini la saison en force [cinq victoires de suite], je nous sens en pleine possession de nos moyens et l’ambiance au sein de l’équipe est excellente. J’aime ce que je vois, j’aime ce que je sens. »

Les Guerriers ont terminé le calendrier régulier avec une fiche de 14 victoires et huit défaites, à deux matchs des Ducs de Longueuil, champions de la division Rawlings, qu’ils ont d’ailleurs de très bonnes chances de retrouver en finale de section.

« On a ce qu’il faut pour sortir de notre division, reprend Adam. En fait, je ne vous mentirai pas : l’objectif est d’aller jusqu’au bout. J’ai une grande confiance en cette équipe. »

En débarquant à Granby, Adam savait que les Guerriers étaient solides au bâton. Mais il a découvert qu’ils étaient aussi capables de bien faire les choses au monticule.

« Ça, ça a été ma plus belle surprise. On a du talent sur la butte et on a beaucoup de profondeur. Sérieusement, je sais qui va lancer le premier match, mais je ne sais pas ensuite parce que ce n’est pas le choix qui manque. »

Thomas Sansregret (4-1, moyenne de points mérités de 2,50) entamera la série face aux Cards. Sansregret en a donné plus que prévu aux Guerriers cette saison.

« La série aura lieu sur quatre jours seulement [avec un programme double samedi à Lachine et un autre dimanche à Granby si nécessaire], ce qui constitue un avantage pour une équipe avec autant de profondeur au monticule. »

William Boulanger-Élie devrait obtenir un départ à Lachine. Pour le reste, Félix Dubeau-Hervieux, Samuel Robichaud et même Jeffrey Dupont, surtout utilisé en relève cette saison, sont tous disponibles.

« J’ai du choix ! », insiste Adam en souriant.

Gare à l’excès de confiance

Au sujet des Cards (9-13), que les Guerriers ont battus quatre fois en six tentatives au cours du calendrier régulier, Adam dira qu’il ne sait jamais trop à quoi s’attendre.

« C’est une équipe qui peut être très menaçante dépendant de l’identité de son lanceur. On a confiance, mais il ne faudra pas faire l’erreur de les prendre à la légère. Surtout dans une courte série, ça peut être mortel. »

Adam affirme enfin qu’il souhaite vraiment que les Guerriers fassent un bon bout de chemin en séries « parce que les gars le méritent ».

« C’est vraiment une belle bande de jeunes. C’est d’ailleurs une des forces de l’équipe. Les amateurs voient qu’ils sont bons, mais je peux vous dire aussi qu’ils sont l’fun, que c’est une très, très belle gang. »