Isaac Mailhot-Bérard fait partie de ceux qui représentent l’avenir des Guerriers.

Les Guerriers s'en vont «à la bonne place», dit Rochefort

« On a continué à avancer et à progresser. J’estime qu’on s’en va à la bonne place. »

Le directeur général des Guerriers, Mathieux Rochefort, dresse un bilan positif de la saison de son équipe qui a pris fin, rappelons-le, par une élimination en quart de finale face aux puissants Ducs de Longueuil.

« Je suis satisfait de notre saison, a-t-il expliqué. J’aurais aimé que l’on ajoute quelques victoires de plus en saison régulière, mais on a fait un grand pas en avant en remportant une première série éliminatoire à vie. On avance… et le meilleur est encore devant nous. »

En 2017, les Guerriers avaient remporté 17 victoires et avaient perdu 26 fois. Cette saison, leur fiche a été de 15-27. Ce qui a fait la différence, c’est la très mauvaise fin de campagne qu’ils ont connue.

« Les gars ont manqué d’émotion en fin de saison et ça, ça m’a déçu, a repris Rochefort. Heureusement, ils ont retrouvé leur étincelle en séries contre LaSalle parce qu’ils tenaient à se venger de l’élimination de l’an dernier. Mais de l’émotion, ça en prend tout le temps. »

Quand les joueurs regardent vers l’avant, Rochefort est optimiste. Il parle avec enthousiasme des jeunes Nicolas Tremblay, Félix Dubeau-Hervieux, Frédéric Archambault et Zachary Gagnon, qui arrivent de l’Académie de baseball du Canada ou du midget AAA, ainsi que des Samuel Robichaud, Isaac Mailhot-Bérard et Simon Després, qui démontrent de très belles choses à leurs débuts au niveau junior élite.

« J’aime notre avenir. Autant chez les lanceurs que chez les joueurs de position, la relève est belle. »

Rochefort s’est par ailleurs félicité des acquisitions de Matthew Lamarche, « qui a stabilisé notre champ intérieur », et de Maxime Desruisseaux, « qui a fait du gros travail derrière le marbre et qui a bien frappé la balle en séries ».

Seul Alexandre Brunelle, qui a donné une excellente dernière saison au monticule aux Guerriers, n’est pas éligible à revenir en 2019 en raison de son âge. Dave Gauthier, Guillaume Beaudry et Sébastien Léger finiront leur stage junior la saison prochaine.

« On risque d’avoir un beau mélange de vétérans et de jeunes la saison prochaine », a continué Rochefort.

Pour expliquer la défaite en quatre matchs contre les Ducs, le DG dira à son tour que son équipe s’est inclinée face à une belle machine de baseball.

« N’oubliez jamais que les Ducs ont un énorme bassin de joueurs, ce qui fait qu’ils n’ont jamais, ou rarement, de creux de vague. Mais ils savent développer leurs jeunes aussi. »

Parent a sa confiance
Mathieux Rochefort, qui a senti un peu plus d’intérêt chez les amateurs cette saison, a enfin réaffirmé sa confiance envers son gérant Yannick Parent, qui vient de compléter sa première saison en tant que véritable patron dans l’abri.

« Yannick est proche de ses joueurs et il a leur respect. Il a fait du bon travail. Clairement, il est mon homme. »