«Ce scénario-là, on ne l’avait pas vu venir. On ne pouvait pas imaginer que la chaîne allait débarquer à ce point», a reconnu Lamontagne, au sujet de l’effondrement des Guerriers à LaSalle samedi après-midi.

Les Guerriers s’effondrent à LaSalle

Avec une avance de 11 points après trois manches, les Guerriers junior élite semblaient filer vers une victoire confortable à leur premier match sous la gouverne du gérant Denis Lamontagne, samedi après-midi du côté de LaSalle. Les Cardinals ont toutefois profité d’un effondrement complet dans le camp granbyen pour signer une victoire de... 13-11.

« Ce scénario-là, on ne l’avait pas vu venir. On ne pouvait pas imaginer que la chaîne allait débarquer à ce point », a reconnu Lamontagne.

« J’ai envoyé cinq lanceurs au monticule et on a donné 12 buts sur balles, ça n’a pas de sens. Au niveau junior élite, tu dois lancer des prises. Tu peux te faire frapper, mais tu ne peux pas te battre tout seul. »

Le gaucher Charles Letendre a connu un véritable cauchemar à sa deuxième sortie au niveau junior élite, lui qui a permis sept points en fin de cinquième manche.

Il n’est toutefois pas le seul à blâmer. Le partant Samuel Robichaud (quatre points et cinq buts sur balles en trois manches) devra assurément faire mieux, d’autant plus que des responsables l’attendent sous « l’ère Lamontagne ».

« Plusieurs de nos jeunes lanceurs reviennent de saisons difficiles avec d’autres formations. Au baseball, tout réside dans la confiance. Parfois, tu peux accomplir plus que tu le penses. Mais tu dois y croire. »

Le nouveau gérant des Guerriers reconnaît qu’il aurait préféré utiliser Samuel Rocheleau ou William Tremblay, absents pour des raisons personnelles, lorsque les choses se sont corsées.

« Une bonne leçon »

Loin de paniquer, il se réjouit plutôt des succès connus par le cœur de son alignement offensif samedi.

David Gauthier, Sébastien Léger et Isaac Mailhot-Bérard ont tous récolté deux coups sûrs et trois points produits. Si la tendance se maintient moindrement, l’attaque ne devrait pas être un problème à Granby cet été.

Denis Lamontagne estime aussi que cette défaite constituera « une bonne leçon » pour ses joueurs, qui « ne baisseront plus leur garde ».

« C’est le genre de situation que tu préfères vivre en début de saison, avant que ça ne t’affecte trop. [...] On va devoir retourner à la planche à dessin. C’est la meilleure chose qui pouvait nous arriver », estime-t-il.

Redresser la barre

Les Guerriers espèrent redresser la barre dès mardi soir, alors qu’ils renoueront avec leurs partisans au stade Napoléon-Fontaine.

Lamontagne a d’ailleurs jugé bon de modifier ses plans. Alors qu’il devait être utilisé de façon sporadique, Gauthier aura la tâche d’affronter les frappeurs du Rocket de Coaticook.

« Au départ, [Félix] Dubeau-Hervieux devait lancer, mais je ne veux pas qu’il ait déjà le stress de gagner contre le Rocket à la maison. Félix va probablement lancer à Coaticook vendredi soir. »

Notons finalement que le lanceur Zachary Gagnon reviendra des États-Unis en milieu de semaine, tandis que le dossier du vétéran Guillaume Beaudry demeure en suspens.