Une victoire de 16-5 contre Charlesbourg dimanche soir a confirmé la place des Guerriers en demi-finales.

Les Guerriers passent en demi-finales

Les Guerriers ont pris le chemin le plus sinueux, mais ils ont néanmoins obtenu dimanche leur billet pour les demi-finales de la Ligue de baseball junior élite du Québec. Le club granbyen a remporté ses deux matchs dans le cadre du mini-tournoi de bris d’égalité présenté dimanche au stade Napoléon-Fontaine, et affrontera donc les Orioles de Montréal au tour suivant.

« Étrangement, on est revenus à l’endroit où on prévoyait être : une série contre Montréal. On va juste rentrer dedans plus éprouvés. Mais on est contents de la jouer. Ce sera encore un baromètre pour l’évaluation de nos jeunes, toujours dans l’optique de performer l’année prochaine et l’autre d’après », a indiqué le gérant des Guerriers, Denis Lamontagne.

C’est finalement le troisième et dernier duel, opposant les Guerriers et les Alouettes de Charlesbourg en soirée, qui s’est avéré décisif.

Les Guerriers n’auraient pu espérer un meilleur début de match. Frappant les premiers, ils ont marqué cinq fois grâce à autant de coups sûrs productifs aux dépens du droitier William Gault.

Le rêve a toutefois viré au cauchemar pour Félix Dubeau-Hervieux et sa défensive, qui ont permis aux Alouettes de créer l’égalité en fin de troisième manche sans qu’ils aient frappé le moindre coup sûr. Après une série de buts sur balles, Cédric De Granpré a cafouillé au premier coussin.

« Depuis quelques matchs, on n’est pas capables de fermer la porte à l’adversaire. Mais ça, c’est surtout causé par la jeunesse et l’inexpérience », a commenté Lamontagne.

L’entrée en scène du releveur Isaac Sirois a mis fin à l’hémorragie.

Le match a basculé de nouveau en début de cinquième, alors que le haut de l’alignement granbyen s’est remis en marche. Le vétéran Xavier Langlois a redonné l’avance aux siens avec un double, puis le simple d’Alexandre Lapointe a porté le pointage à 8-5.

« On s’est un peu assis sur notre avance, donc ça faisait du bien d’ouvrir la machine et de remettre des points sur le tableau », a raconté Langlois.

« On savait qu’on avait la meilleure équipe au stade aujourd’hui. On n’a jamais appuyé sur le bouton “panique”, parce qu’on était convaincus de sortir gagnants de la journée. »

Sébastien Léger a ensuite assommé Charlesbourg avec un circuit de deux points au champ droit.

C’en était fait des Alouettes, qui se sont finalement inclinés 16-5.

Sirois a signé la victoire, tandis que Samuel Robichaud a été crédité d’un sauvetage.

Poussée victorieuse

En début d’après-midi, les Guerriers ont joué avec le feu lors du premier match à l’horaire.

Les Pirates de Laval menaient 4-2 après trois manches de jeu, mais les locaux ont été en mesure de renverser la vapeur.

En fin de quatrième, le double de Lapointe et le simple de Simon Després ont d’abord permis à Granby de prendre les devants. Une erreur au troisième but et un frappeur atteint par l’as Miguel Cienfuegos ont ensuite complété cette poussée de cinq points. « C’était un très gros coup sûr de Lapointe, qui recommence a frappé la balle solidement », s’est réjoui Denis Lamontagne.

Les Pirates n’ont pas baissé les bras, mais ils ont finalement encaissé un revers de 7-6.

Les lanceurs Robichaud (victoire) et DeGranpré (sauvetage) ont été impliqués dans la décision.

Laval a conservé ses chances en battant Charlesbourg 3-2 lors du second match du mini-tournoi. Dans une rencontre plutôt défensive, Cienfuegos a volé la vedette avec un circuit de trois points. Son équipe se retrouve néanmoins en vacances.

Par ailleurs, les Diamants de Québec ont pris les commandes dans leur demi-finale en écrasant les Cards de LaSalle 8-0 dimanche après-midi.

La série opposant les Guerriers et les Orioles débutera mardi soir au stade Napoléon-Fontaine.

« Honnêtement, je n’ai aucune idée de qui sera notre partant. Mais je crois que ça va faire du bien de ne pas être dans le siège du favori. Tout le monde voit les Orioles gagnants. La pression sera moins intense », a anticipé Lamontagne.