Après un départ à oublier contre Longueuil le 18 juillet dernier, William Boulanger-Élie a été beaucoup plus solide samedi. Lors du premier match à l’horaire, le vétéran gaucher a espacé six coups sûrs et deux points mérités dans une victoire de 7-2.
Après un départ à oublier contre Longueuil le 18 juillet dernier, William Boulanger-Élie a été beaucoup plus solide samedi. Lors du premier match à l’horaire, le vétéran gaucher a espacé six coups sûrs et deux points mérités dans une victoire de 7-2.

Les Guerriers partagent les honneurs contre Longueuil

Jonathan Gagnon
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est
Malgré l’écart qui sépare les deux équipes au sommet de la division Rawlings, les Guerriers junior élite ont donné du fil à retordre aux Ducs lors du programme double présenté à Longueuil samedi. Les visiteurs ont d’abord gagné 7-2, avant de subir un revers de 5-1.

Les Guerriers (fiche de 9-8) ont marqué six fois dès leur premier tour au bâton en fin d’après-midi. De retour dans l’alignement granbyen, Simon Després a brisé la glace en soutirant un but sur balles alors que les sentiers étaient déjà remplis, puis Alexandre Clavet a produit deux points à l’aide d’un simple. Francis Beaudoin a ensuite creusé l’écart avec un circuit, son tout premier dans la Ligue de baseball junior élite du Québec.

Beaudoin et Clavet ont chacun obtenu trois points produits.

Les Ducs (13-4) ont quant à eux manqué d’opportunisme, laissant huit coureurs sur les sentiers.

Après un départ à oublier contre Longueuil le 18 juillet dernier, William Boulanger-Élie a été beaucoup plus solide samedi. Le vétéran gaucher a espacé six coups sûrs et deux points mérités en six manches au monticule. Félix Dubeau-Hervieux a complété le travail en relève.

Scénario inverse en soirée

Un scénario complètement inverse s’est produit en soirée, alors que Guerriers n’ont pu s’inscrire à la marque avant la dernière manche. Un simple de Xavier Bégin a poussé Marc-Antoine Lefebvre vers le marbre.

Considéré comme un véritable général derrière le marbre, Xavier Langlois se retrouvait cette fois dans le rôle du lanceur. À son premier départ depuis 2017, il a accordé trois points et cinq coups sûrs et en trois manches. Il a encaissé la défaite face à son ancienne équipe. Thomas Sansregret a fait du travail honnête en relève (deux points en trois manches), mais les Ducs disposaient déjà d’une avance confortable.

Le voltigeur Samuel Rajotte a mené l’attaque longueuilloise avec un simple, un double et deux points produits. L’excellent Mathieu Denault-Gauthier a signé la victoire, lui qui présente un dossier parfait de 4-0 en 2020.

Il n’avait pas été possible d’obtenir les commentaires du nouveau gérant des Guerriers, Mathieu Adam, au moment d’écrire ces lignes. Sa troupe accueillera de nouveau le Rocket de Coaticook (4-13) au Stade Napoléon-Fontaine mardi soir.