Alexandre Brunelle a signé les deux victoires des Guerriers face aux Cards.

Les Guerriers nivellent les chances

Les Guerriers se sont relevés avec succès de la défaite crève-cœur subie à LaSalle lundi. Au stade Napélon-Fontaine, mardi soir, ils ont disposé des Cards 11-5 pour ainsi niveler les chances à deux victoires de chaque côté dans cette série au meilleur de sept matchs.

Le receveur Maxime Desruisseaux a pris les choses en main, lui qui a frappé trois coups sûrs, dont un triple, et qui a produit cinq points. Et au monticule, Alexandre Brunelle a fait le travail en lançant un match complet.

Brunelle, dont la carrière junior se termine cette année, a signé les deux victoires remportées par les Guerriers face aux Cards. Mardi, il a accordé cinq points mérités sur sept coups sûrs et trois buts sur balles. Et il n’a pas trop souffert des cinq erreurs commises par ses coéquipiers.

« Ce soir, j’ai lancé comme s’il s’agissait de mon dernier match en carrière dans le junior élite, a expliqué Brunelle, qui fêtera bientôt ses 22 ans. Ça n’a pas été facile, mais je me suis accroché tout au long du match. Parfois, tu es fier parce que tu as super bien lancé, mais ce soir, je suis fier parce que je me suis accroché. »

Brunelle, un Granbyen pure laine, a affirmé que les Guerriers ont quitté LaSalle de très mauvaise humeur, lundi, après avoir gaspillé une avance de cinq points en sixième manche.

« On joue au baseball, pas au hockey, mais on est sortis de façon agressive ce soir et ça a paru. Nous n’avions pas le choix. »

Le cinquième match de la série aura lieu mercredi soir, à LaSalle, et le sixième sera disputé vendredi, à Granby. Si un septième et ultime rendez-vous s’avère nécessaire, il aura lieu samedi au domicile des Cards et Brunelle sera à nouveau envoyé sur la butte.

« J’espère qu’on n’aura pas à se rendre jusque-là, mais je serai prêt s’il y a un septième match. Et encore une fois, je lancerai comme s’il s’agissait de mon dernier match. »

Brunelle (4-6, 4,17) a été le lanceur partant le plus régulier des Guerriers cette saison. Deux mauvais départs ont toutefois fait mal à ses statistiques.

Dave Gauthier sera au monticule à LaSalle mercredi.

Desruisseaux : « Le bon moment »
Maxime Desruisseaux, lui, savourait sa soirée de rêve au bâton.

« Dans le junior élite, c’est clairement mon meilleur match, a souligné l’athlète de 19 ans de Drummondville. C’était le bon moment, parce que nous avions le couteau sur la gorge, il fallait gagner. Ce soir, on a démontré du caractère. J’ai confiance pour la suite. »