À son premier départ au monticule, Charles-Étienne Foisy a accordé sept points, mais seulement quatre mérités, en quatre manches de travail. Le jeune lanceur n’a toutefois vraiment pas été aidé.

Les Guerriers gagnent un match de fous

Les Guerriers ont réduit l’écart à 2-1 dans leur série au meilleur de sept rencontres les opposant aux Cards de LaSalle, jeudi soir au stade Napoléon-Fontaine, lorsqu’ils l’ont emporté 9-8 dans le cadre d’un véritable match de fous.

Oui, un match de fous. Juste pour vous donner une idée, les Guerriers ont pris les devants 4-0 avant de voir les Cards inscrire huit points. Puis, les Granbyens sont revenus de l’arrière à leur tour et se sont sauvés avec la victoire à la suite d’une cinquième manche de cinq points.

Tout de même, les Guerriers n’ont pas encore joué du gros baseball, eux qui ont commis… sept erreurs. L’arrêt-court Matthew Lamarche en a commis trois et le joueur de troisième but Lucas Bouchard, deux.

Sébastien Léger a cogné un circuit de deux points dès la première manche alors que Xavier Langlois a aussi produit deux points. Dans la défaite, Simon-Pierre Soumis et Corentin Boucher (le fils de l’ex-Expo Denis Boucher en passant) ont également fait marquer deux points chacun.

Venu en relève à Charles-Étienne Foisy, Jeffrey Dupont a été le lanceur gagnant.

Foisy, à son premier départ, a accordé sept points, mais seulement quatre mérités, en quatre manches de travail. Dupont a quant à lui concédé un seul point en trois manches.

La série se poursuit vendredi soir à LaSalle. Félix Dubeau-Hervieux sera au monticule pour les Guerriers.

Quand Léger parle...

On a senti les joueurs des Guerriers soulagés dans le vestiaire après le match.

«Nous n'avions tout simplement pas le droit de perdre, a avoué Alexandre Lapointe. Lorsque les Cards ont pris les devants, Sébastien (Léger) a pris la parole sur le banc, il nous a brassés et ça nous a réveillés. Quand un joueur de 22 ans comme lui se lève et parle, ça a de l'impact.»

Plus loin, Xavier Langlois a affirmé que les Guerriers avaient ni plus ni moins le fusil sur la tempe.

«On a une bonne équipe, on le sait, mais personne ne voulait qu'on se retrouve en arrière 3-0 dans la série, a-t-il dit. Il fallait revenir et on l'a fait. Ce n'était pas toujours beau, mais on est revenus.»

Quant au gérant Denis Lamontagne, qui fêtait incidemment ses 51 ans, il a souligné que ce n'était pas la manière qui comptait, mais bien le résultat. Et il n'a pas voulu commenter le total impressionnant de sept erreurs commis par ses joueurs. 

«Ce soir, on quitte le stade en se disant qu'on est de retour dans la série, a-t-il laissé tomber. Ce soir, juste ce soir, c'est tout ce qui importe.»

Marc-Antoine Lefebvre sera en uniforme à LaSalle vendredi soir.

DU RENFORT INATTENDU

Les Guerriers obtiendront du renfort totalement inattendu à compter de vendredi : le retour du voltigeur Marc-Antoine Lefebvre et du joueur de troisième coussin Isaac Mailhot-Bérard, qui ont sérieusement souffert du mal du pays au Kansas et au Texas, là où ils étudiaient et jouaient au baseball.

Alors que la rumeur du retour des deux joueurs circulait allègrement pendant le match de jeudi, Denis Lamontagne n’a eu d’autres choix que de confirmer l’information en toute fin de soirée. Lefebvre sera en uniforme vendredi à LaSalle et Mailhot-Bérard, lui, participera à la cinquième rencontre de la série, qui aura lieu dimanche après-midi, au stade Napoléon-Fontaine.

Présent à la rencontre, le président de la Ligue de baseball junior élite du Québec, Rodger Brulotte, a par ailleurs affirmé qu’il sympathisait avec les Guerriers, qui ont perdu cinq de leurs meilleurs joueurs à des collèges américains, et qu’il fallait que les choses changent.

« Il faut que, à la fête du Travail, les séries éliminatoires soient terminées, a-t-il expliqué. Et une fois en séries, il faut que nos matchs soient présentés la fin de semaine. C’est ce que je vais proposer à mes gouverneurs. Clairement, il faut que ça change. »

Le joueur de deuxième but Simon Després, qui étudie à Québec, a raté tous les matchs face aux Cards jusqu'ici. En voilà un qui bénéficierait que les rencontres des séries soient présentées le week-end.