Alors qu'il obtenait peut-être un dernier départ au niveau junior élite samedi après-midi, Jérémy Laperle n'a permis que trois coups sûrs dans un match complet.

Les Guerriers forcent la tenue d'un match ultime

Les Guerriers junior élite de Granby disputeront le match le plus important de leur histoire, mardi soir au stade Napoléon-Fontaine. Lors de l'ultime duel de leur série face aux Cards de LaSalle, ils auront l'occasion d'atteindre le second tour des éliminatoires pour la toute première fois.
Les Guerriers se retrouvaient acculés au pied du mur à LaSalle samedi après-midi lors du match numéro 6. L'attaque granbyenne s'est mise en marche dès la manche initiale, sans dérougir par la suite. Les visiteurs se sont finalement imposés au compte de 11-1. 
Le receveur Zachary Gagnon a mené la charge avec deux coups sûrs et trois points produits. 
« Je ne le connaissais pas avant son arrivée avec nous (au début des séries). Mais c'est un très bon leader. Il dirige bien les lanceurs, en plus de nous en donner beaucoup à l'attaque. (...) Il a toute une tête de baseball », indique Yannick Parent, le porte-parole du groupe d'entraîneurs des Guerriers.
Sébastien Léger et Lucas Bouchard­ ont également produit deux points chacun. « Pas mal tout le monde a contribué. Ça a très bien été pour nous à l'attaque. »
Les Granbyens ont aussi bénéficié d'une remarquable performance du vétéran lanceur Jérémy Laperle. Alors qu'il obtenait possiblement un dernier départ au niveau junior élite, le droitier n'a permis que trois coups sûrs dans un match complet. 
« Ça faisait un bout que Jérémy n'avait pas lancé, parce qu'il coache aussi une équipe. Il est arrivé très motivé, avec l'intention de nous aider à étirer notre saison. C'est vraiment le Jérémy des beaux jours qu'on a vu », mentionne Parent.
Brochu de retour au monticule
Les Guerriers sont maintenant gonflés à bloc en prévision du match ultime. « Il y a quelques jours, on perdait 3-1 dans la série. Maintenant, on se dit que tout est possible. »
Mardi soir, on devrait assister à une confrontation entre Hugo Brochu­ et Derek Marchand­ au monticule. Quoi qu'il arrive, Yannick­ Parent sera fier de sa troupe, qui a perdu plusieurs éléments importants au terme du calendrier régulier. Les jeunes Gagnon, Simon Després, Isaac Maillot-Bérard et Samuel Robichaud­ ont toutefois répondu à l'appel de belle façon. 
« Je vais être fier des gars. Mais c'est sûr qu'on espère aller plus loin », précise l'entraîneur.
Les citoyens de Granby seront à nouveau admis gratuitement au stade Napoléon-Fontaine pour le septième match.