Simon Després a réussi deux coups sûrs et a produit autant de points dans la victoire des Guerriers.

Les Guerriers évitent la catastrophe

Un simple bon pour deux points de Félix Bellemare avec deux retraits en fin de septième manche a permis aux Guerriers de l'emporter 11-10 lors du deuxième match du programme double les opposant au Royal de Repentigny, samedi, au stade Napoléon-Fontaine. Ce qui a aussi permis aux Granbyens de diviser les honneurs des deux rencontres prévues face au club qui défend son titre de champion de la Ligue de baseball junior élite du Québec.

Lors du premier match, le premier de la saison, les Guerriers se sont lamentablement inclinés 17-8 après avoir vu le Royal inscrire... 12 points dès son tout premier tour au bâton. Et puisque les visiteurs menaient 9-2 après quatre manches et demie lors du second, les choses auguraient tout aussi mal. Mais comme disait Yogi, ce n'est jamais fini tant que ce n'est pas fini...

«C'est un cliché, je sais, mais n'empêche que c'est vrai dans ce cas-ci: les gars ont vraiment fait preuve de caractère, a expliqué le gérant Yannick Parent alors que le soleil commençait à se coucher. Même alors que le Royal menait par sept points, ils y croyaient encore et ça se sentait dans l'abri. On ne voulait pas perdre deux matchs en partant et on a évité la catastrophe de peu. Mais je pense que c'est le genre de victoire qui peut nous amener à quelque part...»

La réaction des joueurs des Guerriers, à la suite du coup sûr gagnant de Bellemare, était belle à voir. Vraiment, on aurait cru que l'équipe venait de remporter un gros match des séries.

«Ce n'était que le deuxième match de la saison, mais c'est vrai que c'est une grosse victoire, a mentionné le receveur Bellemare, un ancien des Cards de LaSalle. Ça aurait été très décevant de se faire balayer en lever de rideau de la saison, surtout devant nos partisans. Chose certaine, c'est un bon feeling de faire produire le point gagnant à mes débuts avec le club.»

Bellemare, 18 ans, s'est joint aux Guerriers en cours de camp d'entraînement, lui qui avait été laissé de côté par les Cards. Jusqu'à nouvel ordre, il alternera avec Kirkland Fryer derrière le marbre.

Les Guerriers ont enregistré neuf points au cours de leurs trois derniers tours au bâton. Matthew Lamarche (deux en trois) et Simon Després (deux en quatre) ont aussi fait produire deux points.

Le lanceur gagnant a été Jonathan Cardin, venu en relève au partant Samuel Robichaud et à Pierre-Olivier Monty. En deux manches de travail, Cardin n'a accordé qu'un coup sûr et un but sur balles.

Robichaud, un Granbyen qui arrive de l'Académie de baseball du Canada, a accordé sept points mérités en quatre manches de travail. Il a notamment concédé un grand chelem à Anthony Marcano.

Brochu y goûte

Lors du premier match, le Royal s'en est donné à cœur joie face au partant des Guerriers, Hugo Brochu, qui a accordé neuf points, mais seulement quatre mérités, en seulement deux tiers de manche. 

«Hugo était très déçu et il m'a demandé de lancer à nouveau dimanche question de faire oublier sa performance, a raconté Yannick Parent. Je ne l'utiliserai certes pas comme partant, mais il n'est pas impossible que je l'utilise en relève au besoin. Hugo est un bon lanceur et il avait simplement un mauvais match dans le corps.»

Dans la victoire du Royal, Mathieu Pilon a produit quatre points alors que William Perrin (notamment sur un circuit) et Marcano (encore lui!) en ont fait produire trois chacun.

Dimanche, dans le cadre d'un autre programme double présenté à compter de 14h au stade Napoléon-Fontaine, les Guerriers affronteront l'équipe des moins de 16 ans de l'Académie de baseball du Canada, qui a divisé samedi face aux Ducs de Longueuil. Alexandre Brunelle (5-4 la saison dernière) et Josua Ouellet, à son premier départ au monticule au niveau junior élite, seront envoyés sur la butte par Parent.