David Gauthier a de nouveau démontré sa polyvalence ce week-end. Le numéro 7 a obtenu deux coups sûrs et autant de points produits à la plaque, en plus d'enregistrer un sauvetage comme lanceur.

Les Guerriers capables du meilleur comme du pire

Les Guerriers junior élite se sont montrés capables du meilleur comme du pire ce week-end. La formation granbyenne a d'abord soutiré une victoire à Coaticook vendredi, avant d'encaisser deux revers samedi à Saint-Eustache, y compris une gênante correction de 15-1.
« C'est quand même satisfaisant, estime l'entraîneur Yannick Parent. On a obtenu une victoire et le match de 3-2 (à Saint-Eustache) aurait pu virer d'un côté comme de l'autre. C'était un très bon match. »
Vendredi soir au stade Julien-Morin, les Guerriers (6-3) se sont progressivement forgé une avance de 5-0. David Gauthier et Raphaël Graham ont produit chacun un point, tandis que Jake Robinson a claqué deux coups sûrs. 
La situation est toutefois passée bien près de tourner au vinaigre en fin de septième manche. Le Rocket (3-9) a alors marqué quatre points aux dépens du lanceur partant Jérémy Laperle. 
« Il s'est mis à mouiller. Donc c'est un peu normal, nos lanceurs ont commencé à avoir de la misère un peu », raconte Parent.
Venu en relève à Laperle, Gauthier­ est parvenu à fermer les livres au monticule. 
Débandade à Saint-Eustache 
Samedi, les Granbyens étaient de passage à Saint-Eustache pour un programme double face aux Bisons (7-4). 
Dans la première rencontre, les locaux ont progressivement effacé un retard de 2-0. Avec une impasse de 2-2 en fin de match, John Loschiavo­ a joué les héros, frappant un lancer d'Alexandre Brunelle­ de l'autre côté de la clôture. 
« On a laissé beaucoup de coureurs sur les buts. Donc c'est sûr que ça aurait pu virer de notre bord. On aurait pu prendre les devants un peu plus que ça », regrette Yannick Parent. Brunelle­ a subi la défaite bien qu'il n'ait accordé que trois coups sûrs. Gauthier et Sébastien Léger ont ajouté un point produit à leur fiche.
Lors du deuxième match, les visiteurs n'ont tout simplement jamais été dans le coup. 
Les frappeurs des Bisons ont rapidement malmené le lanceur David Tardif. Ce dernier a été remplacé après avoir accordé neuf points mérités, sans même enregistrer­ un seul retrait. 
« Saint-Eustache, c'est un petit parc. C'est pas évident de lancer là-bas », souligne Yannick Parent. 
« La zone de l'arbitre était quand même petite, donc il fallait qu'il lance des prises. Mais ils (les Bisons) ont frappé la balle. Il faut leur donner le crédit. » Le releveur Guillaume Beaudry a également accordé six points, pour un pointage final de 15-1. Dans le camp vainqueur, Samuel Chaput­ et Philippe Desmarais-Moisan ont mené la charge avec quatre points produits chacun. Les Guerriers­ junior élite auront l'occasion de se reprendre dès lundi soir, alors qu'ils affronteront­ les Ducs à Longueuil.
Le joueur et gérant des Castors, Steve Green, a été nommé lanceur du mois de mai dans la LBMQ.
Les Castors blanchis à domicile
Les Castors d'Acton Vale ont été frustrés par le Royal de Saint-Jérôme vendredi soir, encaissant une défaite de 5-0 devant leurs partisans.
Le lanceur partant du Royal, Simon Brisebois, n'a permis que deux coups sûrs et deux buts sur balles en cinq manches de travail. Alexandre Massicotte a mené l'attaque des visiteurs avec deux points produits et autant de coups sûrs. La défaite est allée au dossier de l'artilleur Philipe Graham. Jordan Mackean et Fernando Fernandez ont également lancé pour Acton Vale.
Mercredi soir, les Valois recevront la visite des Reds de Capital City, une formation indépendante de la région d'Ottawa formée de joueurs de niveau collégial.
Notons par ailleurs que le joueur et gérant des Castors, Steve Green, a été nommé lanceur du mois de mai dans la LBMQ. En 12 manches au monticule, Green n'a alloué qu'un seul point mérité. Le vétéran a déjà réussi 16 retraits sur des prises. La Voix de l'Est