Les Guerriers, heureux, passent au second tour des séries.

Les Guerriers balaient le Rocket

COATICOOK – Les Guerriers ont complété le balayage face au Rocket de Coaticook, mardi soir au stade Julien-Morin, lorsqu’ils l’ont emporté 4-2 en huit manches. Les Granbyens atteignent ainsi la deuxième ronde des séries de la Ligue de baseball junior élite du Québec.

Les Guerriers ne connaissent toutefois pas encore l’identité de leurs prochains adversaires. Ils affronteront le gagnant de la série opposant les Ducs de Longueuil aux Cards de LaSalle, série actuellement dominée 3-2 par les Cards.

Ce sont deux mauvais lancers qui ont permis aux Guerriers, qui tiraient de l’arrière 2-0 après deux manches, de se sauver avec la victoire. Le manque de précision du lanceur Samuel Girard a permis à Thomas Sansregret, qui arrive du midget AAA, et à Alexandre Lapointe de croiser le marbre alors que Matthew Lamarche puis Xavier Bégin étaient à la plaque.

« C’est tout un feeling de contribuer de cette façon à mes premiers pas dans le junior élite, a dit Sansregret, 17 ans, de Beloeil. Vraiment, je vis quelque chose d’intense ce soir. »

Sansregret, qui évoluait au premier coussin, a obtenu deux coups sûrs, a produit deux points et a inscrit le point gagnant. Bref, une soirée de rêve pour un jeune qui débarque dans la grande ligue.

« C’est une belle gang ici. J’espère aider l’équipe à se rendre le plus loin possible. »

Les Guerriers n’ont frappé que trois coups sûrs, le dernier appartenant à Xavier Langlois, comparativement à huit pour le Rocket.

Le lanceur gagnant a été Jeffrey Dupont, venu en relève à Félix Dubeau-Hervieux, qui a accordé deux points en six manches de travail. Dupont a limité le Rocket à trois coups sûrs en deux manches.

La plus dure

« La première série est toujours la plus dure à aller chercher, a lancé le gérant Denis Lamontagne. Je suis content, mais je sais qu’il faudra mieux jouer lors de la suite des choses. On ne peut plus se permettre d’erreurs comme ça a été le cas dans cette série. »

Lamontagne a rappelé que les Guerriers viennent de remporter leur deuxième série à vie seulement.

« Cette concession a franchi de grands pas en avant cette année. Et dire que nos espoirs étaient placés sur les saisons 2020 et 2021. On va continuer, on va aller le plus loin qu’on peut… »

Les Guerriers étaient privés de nombreux éléments mardi. Et pas juste de leurs meilleurs joueurs partis aux États-Unis. Mais ceux qui ont pris la relève ont fait ce qu’ils avaient à faire.

« Ces gars-là me surprendront tout le temps! », a conclu Lamontagne, sourire en coin.