Dans la défaite des Guerriers, Matthew Lamarche a fait résonner son bâton.

Les Guerriers au bord du gouffre

Confortablement assis dans le siège du conducteur, les Ducs de Longueuil n’avaient pas envie de laisser une petite chance aux Guerriers, jeudi soir, au parc Paul-Pratt.

Les Ducs l’ont emporté 7-3, ce qui porte ainsi leur avance à trois victoires à zéro dans cette série quart de finale de la Ligue de baseball junior élite du Québec. Les Guerriers feront donc face à l’élimination samedi soir au stade Napoléon-Fontaine.

« Le score ne paraît pas encore très bien, mais nous venons quand même de disputer notre meilleur match de la série, a expliqué le gérant Yannick Parent. Que ce soit défensivement — malgré trois erreurs — ou au bâton — avec neuf coups sûrs, trois fois plus que Longueuil ! —, on a bien fait ça. Mais ça n’a pas été assez, je sais. »

Les Guerriers ont inscrit un point dès leur premier tour au bâton, mais les Ducs ont répliqué avec trois points en première et trois autres en deuxième, ce qui a assommé les visiteurs.

Le jeune Félix Dubeau-Hervieux, qui arrive du midget AAA, ne l’a pas eu facile au monticule, lui qui a accordé six points, dont cinq mérités, en deux petites manches de travail. Venu en relève, Christophe Morel n’a concédé qu’un seul point en quatre manches.

« Félix avait un gros défi sur les bras, a avoué Parent. Et on s’est rendu compte rapidement qu’il était nerveux sur la butte. Mais ça demeure un jeune avec beaucoup de potentiel. »

Dans la défaite, l’inter Matthew Lamarche a frappé deux coups sûrs et a produit les trois points des Guerriers.

Le voltigeur François Guimond a aussi frappé deux coups sûrs et a produit trois points, mais lui, c’était à la faveur des Ducs.

Benoit Prévost (cinq manches, trois points) a été le lanceur gagnant.

Alexandre Brunelle sera au monticule samedi pour les Guerriers. Oubliez finalement Dave Gauthier, qui ne pourra revenir à Granby.