Les Gouverneurs de Massey-Vanier ont remporté cinq de leurs huit matchs en saison régulière.

Les Gouverneurs veulent aller jusqu’au bout

Alors que la saison de football scolaire achève, les Gouverneurs de Massey-Vanier sont la seule équipe de la région à être encore en action. Les Cowansvillois ont rendez-vous avec l’Impact du collège Durocher vendredi soir à domicile en demi-finale de la division D3 de la Ligue juvénile de la Montérégie.

Les Gouverneurs ont conservé une fiche de cinq victoires, deux défaites et un verdict nul cette saison, comparativement à une fiche de 5-3 pour l’Impact. Massey-Vanier a terminé deuxième au classement, ce qui lui a permis d’obtenir un laissez-passer pour le premier tour des séries.

« On affronte une bonne équipe, explique l’entraîneur des Gouverneurs, David Tétreault. Lors du premier match du calendrier régulier, nous avions vaincu difficilement l’Impact (13-10). Le temps froid annoncé risque de nous avantager puisque c’est un club qui passe beaucoup. Mais clairement, il va falloir jouer du bon football pour l’emporter. »

Une victoire propulsera les Gouverneurs en finale de la Ligue de la Montérégie. Rappelons que les équipes de la division D3 ne sont pas éligibles à participer au Bol d’Or.

« Notre objectif est clair : on veut aller jusqu’au bout, reprend Tétreault. En finale, on risque de se frotter aux Titans de Joséphine-Dandurand (de Saint-Jean), qui n’ont pas perdu un seul match cette saison, mais qui sont battables. Mais bon, on va commencer par se concentrer sur l’Impact... »

Objectifs atteints

Tétreault visait une fiche supérieure à ,500 et une place en séries pour ses Gouverneurs cette saison. Les premiers objectifs ont été atteints.

« Notre défensive a joué du bon football, mais j’aurais aimé que notre attaque produise un peu plus. Tout de même, je ne peux qu’être satisfait de nos performances. »

Quand est venu le temps d’identifier ses joueurs les plus méritants, Tétreault a parlé de Mamadou Forand-Keita et Jean-Simon Lapointe, deux membres de la ligne défensive, ainsi que du receveur de passes Antoine De Grâce et du quart Élliot Gaudreault-Cantara.

« Nous évoluons dans une ligue très compétitive. Malgré nos succès, très peu de matchs ont été véritablement faciles. Et il n’y aura rien de facile jusqu’à la fin non plus », termine le vétéran homme de football.