Battus 108-19 par les Lauréats de Saint-Hyacinthe, les gars des Inouk ont vécu une véritable humiliation vendredi dernier.

Les gars des Inouk du basket humiliés à Saint-Hyacinthe

Les porte-couleurs du Cégep de Granby en basketball masculin auraient difficilement pu imaginer un pire scénario en vue de leur match de vendredi. Battus 108-19 par les Lauréats de Saint-Hyacinthe, les Inouk ont vécu une véritable humiliation.

Toujours à la recherche d’une victoire après cinq parties, la formation granbyenne a encaissé sa pire défaite jusqu’ici.

«C’était aussi une équipe sans victoire depuis le début de la saison, donc on y croyait. (...) Mais on a connu un départ médiocre. Après le premier quart, je pense qu’on perdait 32-4. Et à partir de là, ça n’a fait qu’empirer», raconte l’entraîneur Frédéric Parent.

Dominés sur le plan physique, les Inouk ont aussi été plombés par les revirements et leur inefficacité sur les lancers francs. «C’est étrange parce que ce sont nos joueurs avec le plus d’expérience en basketball qui ont le moins bien joué», souligne Parent, qui a néanmoins aimé l’attitude affichée par la majorité de ses troupiers, qui n’ont pas baissé les bras.

Puisque le Cégep de Saint-Hyacinthe n’est plus actif en basketball féminin, les joueuses de John Van Doorn (3-1) étaient donc en congé le week-end dernier.