Les Élites de Beauce-Appalaches ont finalement décroché les grands honneurs de la classe AAA.

Les Élites règnent sur la classe AAA au Tournoi pee-wee de Waterloo

Le Tournoi national de hockey pee-wee de Waterloo a culminé dimanche avec la présentation de trois finales, dont celle de la catégorie AAA. Bourreaux des Pionniers de Lanaudière par la marque de 2-1, les Élites de Beauce-Appalaches ont décroché les grands honneurs de la classe reine de la compétition.
Le but de Samuel Vachon a libéré les Élites en finale.
« On savait qu'on avait des chances de se rendre loin. Les jeunes progressent bien cette saison », note l'entraîneur des Élites, Pierrot Boily. 
« Ça nous donne beaucoup d'énergie pour le tournoi du Colisée (NDLR, le Tournoi international pee-wee de Québec), où on va représenter les petits Nordiques. »
Pierrick Brousseau - avec son sixième but en autant de matchs dans le tournoi - avait pourtant permis aux Pionniers de prendre l'avance tôt dans le match.
Les Élites ont dû attendre le début de la deuxième période avant de répliquer par l'entremise de William Vachon, qui a plus tard été nommé joueur par excellence de la classe AAA. 
Alors que Beauce-Appalaches évoluait en double avantage numérique, Samuel Vachon a ensuite propulsé son équipe en avant grâce à un solide tir de l'enclave. « Il y avait beaucoup d'espace sur la patinoire, et on en a profité. Après, on a fermé le jeu et ça a bien été », se réjouit le coach Boly. 
Avant d'atteindre la finale, les éventuels champions avaient blanchi les Harfangs de l'école secondaire du Triolet 1-0. 
Notons que la formation de Sherbrooke aligne trois joueurs issus de la région. À l'attaque, le Farnhamien Emrick Barabé (deux buts) et le Granbyen Isaac Tremblay (un but) ont enfilé l'aiguille durant le tournoi. Le défenseur cowansvillois Charles Cléroux a fourni une passe.
Déception pour les Artilleurs
En finale du pee-wee BB, les Artilleurs de Bedford/Cowansville/Farnham ont encaissé un étonnant revers de 6-0 face au Sting d'Ottawa. Ils avaient pourtant battu la formation ontarienne 2-1 plus tôt dans le tournoi.
Mais dimanche, les locaux ont été impuissants face aux performances inspirées de joueurs tels que Nathan Santarpia (un but, trois passes) et Sebastien Albert (deux buts, une passe).
« On a joué beaucoup de hockey en peu de temps, avec huit matchs en cinq jours. Nos gars commençaient à être fatigués. Ça paraît quand tu as des petits joueurs, pas des gros gabarits comme ceux d'Ottawa », regrette l'entraîneur-chef Martin Georges. 
« Je ne veux pas critiquer l'arbitrage, mais ils ont joué le match qu'ils devaient jouer. Ottawa a été beaucoup plus physique. »
Les Vics de la Haute-Yamaska ont également goûté à la médecine du Sting. Après deux victoires par blanchissage, ils ont dû s'incliner 2-1 en prolongation lors des demi-finales. L'unique filet de Xavier Lagacé n'a pas suffi. 
Une finale granbyenne
En classe A, le tournoi s'est soldé par une finale 100 % granbyenne entre les Panthères et les Aigles. Ces derniers ont eu le dernier mot, raflant le championnat au terme d'une victoire de 3-1. 
Victor Bustos, Emerick Morel-Lévesque puis Xavier Désautels ont marqué pour les Aigles. Désautels a dominé la catégorie avec sept points en cinq rencontres.
Dans le camp des Panthères, Charles Vincelette a été le seul à déjouer le gardien Joshua Carrière.
Les Maroons de Waterloo/Valcourt et les Desjardins de Farnham ont également atteint le carré d'as.