Raphaël Patry, auteur d'un but hier, bourdonne sur cette séquence autour du filet d'Alex Leclerc, l'étoile du match.

Les Cougars s'emparent de la tête!

N'en doutez même pas, les Cougars de Sherbrooke sont sérieux, très sérieux même. Ils l'ont démontré très clairement, hier soir, au domicile des Inouk. Ils étaient en arrière 2-0 après sept minutes de jeu en troisième période, les Cougars, et ils se sont finalement sauvés avec une victoire de 4-3 devant les Inouk et 1177 de leurs partisans au Centre sportif Léonard-Grondin. Des partisans médusés!
Au classement de la section Perron-Burrows, ce matin, les Cougars sont seuls en tête, deux points devant les Inouk. Les deux équipes ont encore deux matches à disputer, dont celui de vendredi prochain qui opposera à nouveau les deux clubs, une autre fois à Granby.
«J'aurais préféré gagner, mais je n'en veux pas à mes joueurs, a commenté l'entraîneur David Lapierre. Les gens ont assisté ce soir à un beau match de hockey, à un vrai match des séries. Oui, les Cougars sont revenus de l'arrière, mais combien de fois avons-nous fait le coup à nos adversaires cette saison? Peut-être est-ce que nous aurions pu être un peu plus intense, peut-être est-ce que certains auraient pu m'en donner un peu plus, mais je ne suis pas déçu de l'effort et de la performance que nous venons d'offrir. On a fait notre job, mais on a perdu.»
Les Cougars sont revenus dans le match à la suite du but d'Anthony Nellis, but inscrit pendant une pénalité à Gabriel Couture. «Un but qui a fait mal, c'est clair, a repris Lapierre. Ça a redonné de l'énergie aux Cougars.»
Une fois la machine offensive des Cougars en marche, elle a été impossible à arrêter. Les représentants du Collège Champlain ont finalement marqué quatre buts en un peu plus de neuf minutes.
«À 2-0 en faveur des Inouk, je me posais de grosses questions, a avoué l'entraîneur des Cougars, Pascal Rhéaume. Mais le but de Nellis a tout changé. Aussitôt qu'il a marqué, j'ai vu dans la réaction des joueurs sur le banc que tout devenait possible. Contre une grosse machine, on a fait preuve d'énormément de caractère.» Nellis a finalement amassé trois points, dont deux buts.
Tous les détails dans notre édition de samedi