Les gens des Castors d’Acton Vale avaient le sourire facile à l’occasion du banquet de la Ligue de baseball majeur du Québec. Du gauche à droite : Denis Lamontagne, qui a été intronisé au panthéon du circuit, Michel Dorais, vice-président de l’équipe, Jean-François Dorais, directeur général, et Steve Green, joueur-gérant. Déjà champions des séries, les Castors ont mérité le titre d’organisation de l’année.

Les Castors ont volé le spectacle au banquet de la LBMQ

Comme prévu, Steve Green et les Castors d’Acton Vale ont volé le spectacle, samedi soir dans un hôtel de Shawinigan, à l’occasion du banquet de fin de saison de la Ligue de baseball majeur du Québec.

Quelques semaines après avoir été couronnés champions des séries éliminatoires, les Castors ont été honorés comme il se doit. Ainsi, Green a reçu les trophées remis au meilleur lanceur ainsi qu’au joueur par excellence en saison régulière et puis en séries, alors que Fernando­ Fernandez-Beltran a mérité le titre de meilleur lanceur recrue et que Jean-François Dorais, lui, a été choisi­ meilleur directeur général.

Mais ce n’est pas tout, puisque les Castors ont aussi été déclarés organisation de l’année dans le circuit présidé par Daniel Bélisle. Et tant qu’à y être, notons que Rainaldo Ramirez­ a pris place au sein de l’équipe d’étoiles au poste de voltigeur.

« Toute une soirée ! a lancé Jean-François Dorais. On travaille fort à Acton afin de bien faire les choses et quand on est récompensés de cette façon, ça fait un p’tit velours, pour ne pas dire un gros velours. Oui, on est très fiers. »

Green : les mains pleines

Steve Green a vécu une saison de rêve. Une autre, diront certains. Et il avait les mains pleines à la fin de la soirée avec toutes les récompenses­ qu’il avait reçues.

« J’ai joué pendant 13 ans chez les professionnels, je suis monté sur le monticule des ligues majeures, mais une soirée comme ce soir me rend aussi fier et heureux que ce que j’ai vécu à l’époque, a-t-il dit. J’ai 39 ans, je suis éprouvé physiquement et la LBMQ est le meilleur circuit pour moi présentement. Et je suis heureux d’être là. »

En saison régulière, Green a remporté huit victoires, n’a subi aucune défaite et sa moyenne de points mérités a été de 1,45. De plus, il a retiré 70 frappeurs sur des prises en 53 manches de travail.

Il n’a pas été moins bon en séries comme en font foi sa fiche de 4-0 et sa moyenne de 1,50.

« Que ce soit individuellement ou en équipe, ce sera impossible de faire mieux la saison prochaine. Mais on va essayer fort de faire aussi bien. Ça, je peux le promettre à nos partisans. »

Denis Lamontagne au Panthéon

Un des moments forts de la soirée de samedi a été l’intronisation de Denis Lamontagne­ au Panthéon­ de la LBMQ. L’ancien des Castors a livré un discours senti et hautement émotif. Il a arraché même une larme aux convives lorsqu’il a parlé de sa mère et de sa fille.

Lamontagne a passé le plus gros de sa carrière avec les Castors­, qu’il a aussi contribué à fonder et qu’il a dirigés. Il avait été choisi comme joueur par excellence des séries lorsque l’équipe a triomphé­ en 2011. 

« Le baseball m’a tellement apporté, a-t-il dit. Au monticule, je n’étais pas le gars le plus talentueux, mais je travaillais fort et j’étais toujours bien préparé. Et les Castors auront toujours une place très importante dans mon cœur. »

En carrière, il a conservé une fiche de 41-25, avec 16 sauvetages, et sa moyenne a été de 2,93. Il a pris sa retraite au cours de la dernière saison parce que son corps, à 48 ans, ne suivait plus. 

Le directeur général du Big Bill de Coaticook, Marcel Sévigny, a aussi été intronisé au Panthéon de la LBMQ.

Le directeur des sports de La Voix de l’Est, Michel Tassé (à gauche), a reçu le titre de journaliste de l’année lors du banquet de la Ligue de baseball majeur du Québec. Il a reçu son trophée des mains du maire de Shawinigan, Michel Angers.

Michel Tassé honoré

Le directeur des sports de La Voix de l’Est, Michel Tassé, a reçu le titre de journaliste de l’année lors du banquet de la Ligue de baseball majeur du Québec. « Un honneur dont je suis très fier », a-t-il commenté après avoir reçu son trophée des mains du maire de Shawinigan, Michel Angers.

Au cours des dernières années, Michel Tassé a également été honoré deux fois par la Ligue de hockey junior AAA du Québec, aussi en tant que journaliste de l’année, ainsi que par les gens de l’Autodrome Granby, en tant que personnalité de l’année dans le monde du stock-car sur terre battue. La Voix de l’Est