En première manche, le Roxtonais Cédric Vallières a croisé le marbre à la suite d'un simple frappé par Vincent Guay. Le Big Bill prenait ainsi les devants 1-0.

Les Castors ont le dos au mur

Un circuit bon pour trois points de Samuel Fagnan en début de neuvième manche a permis au Big Bill de Coaticook de l'emporter 7-4 aux dépens des Castors d'Acton Vale, mercredi soir au stade Léo-Asselin, dans le cadre du cinquième match de la série finale de la Ligue de baseball majeur du Québec.
Le Big Bill a ainsi pris les devants 3-2 dans la série. Il pourrait être sacré champion vendredi soir chez lui, au stade Julien-Morin.
On pensait bien que les Castors allaient l'emporter en fin de sixième, après qu'ils aient pris les devants 4-2 à la suite d'un triple réussi par Jonathan Lussier et d'un ballon-sacrifice frappé par Rainaldo Ramirez. Mais les visiteurs ont fait 4-4 sur un circuit bon pour deux points de Maxime Lavoie, aux dépens de Steve Green, en début de septième.
C'était humide et la balle voyageait bien mercredi à Acton Vale. Ainsi, quatre longues balles ont été frappées, Leonardo Ochoa et Yohan Ochoa, des Castors, ayant cogné les deux autres, à chaque fois en solo.
Au monticule, Green a lancé sept manches, accordant quatre points, dont trois mérités. Venu en relève, Jordan Mackean (1-2) a accordé le circuit qui a fait la différence en faveur du Big Bill.
Green : «Pitoyable!»
Près de 500 spectateurs ont assisté au match. Et tous et chacun vous diront qu'avec quatre longues balles, quelques superbes jeux défensifs et des revirements dramatiques, on a eu droit à un grand spectacle. Mais pas le joueur-gérant Steve Green!
«On a joué du baseball pitoyable!, a-t-il lancé après avoir sermonné ses joueurs pendant un bon moment. On a quatre erreurs au tableau, mais honnêtement, on en méritait au moins six. Au bâton, on n'a pas frappé quand c'était le temps et on a raté des amortis. Au monticule, je n'ai pas fait mon travail. Ne me dites pas que c'était du grand baseball!»
Green a ajouté que ses hommes devront se ressaisir.
«Sinon, il n'y aura pas de septième match ici dimanche», a-t-il averti.
De l'autre côté, le Roxtonnais Cédric Vallières avait le sourire facile.
«C'est un des bons matchs dans lesquels j'ai été impliqués dans ma carrière, a dit celui qui a frappé un coup sûr en trois présences au bâton. On n'a jamais lâché, on y a toujours cru, même alors que nous étions en arrière 4-2 en septième face à Steve Green. Maintenant, il faut en finir à la maison vendredi.»
Étienne Saint-Amant (2-2) sera au monticule pour les Castors à Coaticook. Il devrait faire face à Jonathan Raftus (4-1).
Marc Bourgeois jouera avec les Castors
Le Granbyen d'origine Marc Bourgeois, qui a évolué au sein de l'organisation des Diamondbacks de l'Arizona, portera les couleurs des Castors la saison prochaine. 
« Mes droits dans la LBMQ appartenaient au Big Bill depuis trois ou quatre ans, mais l'équipe m'a finalement libéré au mois de juillet. J'ai reçu des appels de quatre ou cinq clubs de la ligue et j'ai choisi de me joindre aux Castors en raison de la qualité de l'organisation et de la passion des gens d'Acton pour le baseball », a expliqué celui qui a passé ses trois derniers étés à jouer au softball avec les 4 Chevaliers et qui brasse de bonnes affaires avec sa compagnie de fabrication de bâtons de baseball. 
Bourgeois, un spectateur intéressé au match de mercredi, devrait jouer au champ extérieur et comme frappeur désigné.