« Emmanuel Forcier (notre photo) est dans un autre monde dernièrement, il ne peut rien faire de mauvais. Mais la beauté avec notre attaque, c’est que le danger vient de partout », fait valoir le lanceur-gérant des Castors, Steve Green.

Les Castors intouchables

Les Castors semblent décidément intouchables depuis la fin mai au sein de la Ligue de baseball majeur du Québec. Les champions en titre ont résisté à une tentative de remontée tardive des Expos de Sherbrooke, dimanche au stade Léo-Asselin, remportant une septième victoire consécutive.

« Présentement, on a la plus belle combinaison : l’offensive frappe et les lanceurs ne donnent pas de points. On est vraiment choyés », se réjouit le lanceur-gérant des Castors, Steve Green.

Les Valois ont ouvert la machine en fin de quatrième manche, alors qu’ils ont marqué quatre fois, notamment grâce à un circuit bon pour trois points d’Emmanuel Forcier. Puis, en fin de sixième, un simple de Reinaldo Ramirez (trois points marqués) et une longue balle de Martin Bérubé (deux points) ont porté le pointage à 9-1.

Mais alors qu’il devait fermer les livres, le releveur Jordan Mackean a plutôt accordé six coups sûrs et cinq points aux Expos ! Douglas Toro a notamment propulsé un de ses lancers par-dessus la clôture du champ extérieur. Fort heureusement pour le camp local, Green s’est amené in extremis pour obtenir le sauvetage, concrétisant un gain de 9-6.

Le partant des Castors, Fernando Fernandez (quatre coups sûrs et un point mérité en six manches de travail), a bien fait avant de céder sa place à Mackean.

Vendredi soir, les Castors avaient orchestré une remontée à compter de la mi-rencontre face aux Blue Sox de Thetford Mines. Marc Bourgeois, Leonardo Ochoa, Gabriel Thibodeau et Forcier ont uni leurs efforts avec un point produit chacun. Thibodeau a généré le point gagnant en fin de sixième, tandis que Bérubé a été parfait en quatre apparitions à la plaque.

« Emmanuel Forcier est dans un autre monde dernièrement, il ne peut rien faire de mauvais. Mais la beauté avec notre attaque, c’est que le danger vient de partout », fait valoir Steve Green. « À chaque match, les gars se donnent le flambeau. Frapper, c’est contagieux ! »

À l’œuvre durant tout le match pour Acton Vale, le droitier Étienne St-Amand a bien fait, cédant trois coups sûrs et deux points mérités.

En plus de permettre un petit coup sûr en route vers un match complet, Dave Gauthier a produit l’unique point dans le premier match contre Laval.

Les Guerriers sortent de leur torpeur
Dans la Ligue de baseball junior élite du Québec, les Guerriers ont mis fin à leur séquence de cinq défaites vendredi soir.

Les Guerriers ont frappé tôt face aux Cards de LaSalle, voguant vers une victoire de 3-1 à domicile. Le vétéran lanceur Alexandre Brunelle a été très solide en cinq manches au monticule, lui qui a accordé cinq coups sûrs et un seul point. Qui plus est, Samuel Robichaud et Jonathan Cardin (victoire protégée) n’ont pas donné grand-chose en relève.

Le gérant des Granbyens, Yannick Parent, était évidemment heureux de voir sa troupe renouer avec la victoire. « On affrontait un des meilleurs lanceurs de la ligue (le grand droitier Conor Angel). On a obtenu seulement trois coups sûrs, mais on a aussi cinq buts sur balles. Et on a pu en profiter. On a réussi plusieurs petites choses pour marquer nos trois points », souligne-t-il.

Pour une rare fois dans cette première moitié de saison, les Guerriers ont pu compter sur un second départ de qualité d’affilée samedi en fin d’après-midi, toujours du côté du stade Napoléon-Fontaine. En fait, on serait tenté de dire que Dave Gauthier a vaincu les Pirates de Laval à lui seul.

En plus de permettre un petit coup sûr en route vers un match complet, le polyvalent gaucher a produit l’unique point dans un blanchissage de 1-0. Gauthier est donc passé bien près de lancer un match sans point ni coup sûr, un exploit rarissime au niveau junior élite. « Dave prenait toujours les devants dans le compte, il défiait les frappeurs. Ça allait très, très bien » confirme Parent.

L’offensive lavalloise a toutefois obtenu sa revanche dans le second duel de ce programme double. Alors qu’ils tiraient de l’arrière 6-3, les Pirates ont notamment tiré profit de deux erreurs défensives pour inscrire cinq points en début de sixième manche. Les locaux n’ont pu répliquer par la suite.

Les Guerriers reprendront l’action dès lundi soir, alors qu’ils affronteront les Ducs à Longueuil.