Après une performance franchement décevante à domicile la veille, Reinaldo Ramirez et les Castors ont rebondi sur la route lundi soir, créant ainsi l’égalité 1-1 face aux Cardinaux.
Après une performance franchement décevante à domicile la veille, Reinaldo Ramirez et les Castors ont rebondi sur la route lundi soir, créant ainsi l’égalité 1-1 face aux Cardinaux.

Les Castors créent l’égalité face aux Cardinaux

Jonathan Gagnon
Jonathan Gagnon
La Voix de l'Est
Après une performance franchement décevante à domicile la veille, les Castors ont été en mesure de rebondir du côté de Sainte-Thérèse, lundi soir. Les visiteurs ont arraché un gain de 5-4 face aux Cardinaux, créant ainsi l’égalité 1-1 dans cette série quart de finale disputée au meilleur de cinq matchs.

François-Alexandre Tambosso a fait la différence en soutirant un but sur balles alors que les sentiers étaient remplis avec deux retraits au compteur en début de septième manche. Le joueur d’arrêt-court a fait preuve de beaucoup de sang-froid face au releveur André Lagarde.


« Honnêtement, c’était toute une game de baseball. Malgré la pluie, les partisans ont eu droit à un excellent spectacle. »
Martin Bérubé, gérant des Castors

«Il y avait trois balles et une prise, les coureurs étaient en course. Le lancer était très près de la zone. Ça prenait beaucoup de cran pour le laisser passer!», a raconté le gérant des Castors, Martin Bérubé. «Honnêtement, c’était toute une game de baseball. Malgré la pluie, les partisans ont eu droit à un excellent spectacle.»

Le spécialiste des fins de match David O’Neill a signé la victoire valoise.

Un circuit opportun

Tirant alors de l’arrière 3-0, les Castors se sont véritablement mis en marche avec une poussée de quatre points en cinquième manche.

«Le circuit de Leo Ochoa nous a donné beaucoup de momentum et on n’a plus regardé derrière par la suite», a affirmé Bérubé.

Reinaldo Ramirez et Philippe Delisle ont produit les autres points des vainqueurs. Ce dernier a aussi cogné trois simples.

Au monticule, Roberto Zapata a permis neuf coups sûrs et trois points mérités en quatre manches de travail. Deux changements de vitesse dans le haut de la zone ont mené aux longues balles de Samuel Savoie et Sasha Lagarde.

Jonathan Duforest a généré l’autre des Cardinaux, aux dépens du releveur Étienne St-Amand.

Les Castors s’en sont plutôt bien sortis face au gaucher Gabriel De Lisi (huit coups sûrs et quatre points accordés en cinq manches), considéré comme une des leurs «bêtes noires».

Ils tenteront maintenant de prendre le contrôle de la série mercredi soir, alors que le troisième match sera présenté au Stade Léo-Asselin.

«On va essayer de poursuivre notre lancée. Selon moi, c’est le genre de défaite qui peut faire très mal de leur côté...», avance Bérubé.