Fernando Fernanez-Beltran affrontera les frappeurs du Big Bill de Coaticook en ouverture de saison.

Les Castors amorcent un tournant

Martin Bérubé dirigera son premier match en tant que gérant des Castors d’Acton Vale dimanche en fin d’après-midi au stade Julien-Morin de Coaticook. L’homme est à la fois excité… et prudent.

« Oui, j’ai hâte que ça commence, explique celui qui porte fièrement les couleurs de l’équipe depuis 2006. J’ai été nommé gérant au mois d’octobre, j’ai eu tout l’hiver pour me préparer et pour imaginer la saison qui débute. Le premier Playball ! va être l’fun à entendre ! »

Bérubé va aussi continuer à jouer, même si on risque de le voir beaucoup moins souvent dans son rôle de frappeur désigné. Il lui reste encore un peu de bon baseball dans le corps. Mais à 37 ans, comme plusieurs autres Castors, il ne rajeunit pas.

« On ne s’en cachera pas, on a une équipe vieillissante, reprend-il. Et c’est pourquoi nos objectifs ne sont pas si élevés cette saison. Je veux qu’on joue pour ,500, mais je ne commencerai pas à faire de grandes prédictions et à vous dire qu’on vise le championnat. On a connu du succès avec ce groupe de joueurs, mais il faut penser à l’avenir. »

En fait, les Castors amorcent un tournant. Cinq nouveaux joueurs se joignent à l’équipe cette saison, ce qui est beaucoup plus qu’à l’habitude à Acton Vale.

« Le prochain repêchage, avec tous ces bons joueurs qui vont sortir du junior, sera une très belle occasion de rajeunir notre équipe. Mais il faut entamer tranquillement le processus. »

Le Dominicain Ivan Eugenia, un ancien espoir de l’organisation des Dodgers de Los Angeles, et l’ancien des Guerriers James Grondin débarqueront au pays des Castors en juin. Mais les lanceurs David O’Neil et Éric Lanneville ainsi que le receveur Jonathan Fredette sont prêts à aider l’équipe immédiatement.

Marc Bourgeois, dont l’entreprise de fabrication de bâtons de baseball ne cesse de prendre de l’expansion, n’est pas attendu très souvent au stade Léo-Asselin cette saison. Quant à Steve Green, maintenant directeur général des Castors, il ne devrait lancer que de façon très occasionnelle.

« Steve est rendu à 41 ans, dit encore Bérubé. C’est Steve Green, ce n’est pas n’importe qui, et on va le prendre avec plaisir quand il voudra bien lancer. »

Même noyau

Pour le reste, le noyau des Castors demeure essentiellement le même avec les Emmanuel Forcier, Gabriel Thibodeau, Nicolas Trudeau, Reinaldo Ramirez et les frères Ochoa. Fernando Fernandez-Beltran demeure quant à lui l’as du personnel de lanceurs.

Fernandez-Beltran (7-1 la saison dernière) affrontera d’ailleurs les frappeurs du Big Bill dimanche.

Le premier match local des Castors est prévu pour vendredi soir prochain alors que les Cardinaux de Saint-Jérôme seront les visiteurs au stade Léo-Asselin.

« On aurait aimé avoir la chance de s’entraîner un peu plus souvent à l’extérieur, mais l’hiver qu’on a eu a fait mal à tout le monde, pas juste à nous, ajoute Martin Bérubé. Mais on est prêts et on a hâte de sauter sur le terrain. »