Grâce à une victoire de 5-4 en prolongation, les Loups ont remporté la finale de la LHSR en quatre matchs, dimanche soir.

Les Bulls doivent s’avouer vaincus

Placés au bord du gouffre, les Bulls de Bedford sont passés bien près de forcer la présentation d’un cinquième et ultime match en finale de la Ligue de hockey senior du Richelieu (LHSR). Mais dimanche soir à Bedford, les Loups de Saint-Gabriel-de-Brandon ont plutôt arraché la victoire en prolongation, avant de soulever la Coupe Lamosa en tant que nouveaux champions du circuit.

« C’est une grosse déception, reconnaît l’entraîneur des Bulls, Martin Coupal. Mais il faut dire que Saint-Gabriel, c’est une belle équipe. Comme nous, ils ont du talent, mais ce sont surtout des travailleurs acharnés. »

« Dans la série, on a probablement frappé une douzaine de poteaux. Au lieu de toucher l’intérieur, ça ressortait. Nos clubs étaient du même calibre. À un certain point, la chance a fait la différence. »

Une fin cruelle
En retard 2-0, les Bulls ont d’abord évité un balayage sur la route samedi. Menés par le dangereux Samuel Morneau (deux buts, une passe), les visiteurs ont notamment marqué trois fois lors du dernier vingt, en route vers une victoire de 5-4.

« Tant que c’était pas fini, on croyait en nos chances. Même si on perdait après deux périodes, les gars savaient qu’ils pouvaient aller chercher la game, et c’est ce qu’ils ont fait », raconte Coupal.

N’empêche que la formation bedfordoise faisait toujours face à l’élimination le lendemain soir. Évoluant devant leurs partisans, les Bulls ont pris les devants 2-0 en première période.

Loin de se laisser abattre, les Loups sont toutefois revenus de l’arrière à trois reprises pour forcer de la tenue d’une prolongation. Marc-André Labelle a créé l’égalité 4-4 avec huit petites secondes à écouler au cadran.

« Un de mes joueurs a voulu faire une feinte, mais il a perdu la rondelle. Ça a reviré de bord, et ils ont compté. La confiance était là, les gars se sont donnés. Je considère que c’est vraiment de la malchance », indique coach Coupal.

Profitant d’un deux contre un en compagnie de Marc-Olivier Bazinet, Raphaël Ducharme a porté le coup fatal en temps supplémentaire.

Champion de la LHSR en 2017, le Trackvale d’Acton Vale a félicité les Loups sur le réseau social Facebook quelques heures après leur triomphe. Le Cuisine Action de Farnham a fait de même, en plus de confirmer au passage le retour de l’équipe la saison prochaine.

Drouin mène la charge
Alors qu’on attendait davantage son coéquipier Morneau et les deux frères Lamoureux-Bisson, Maxime Drouin a dominé la LHSR avec 24 points en 12 matchs de séries.

« Mais si je devais choisir le joueur le plus utile, j’y irais avec notre gardien », précise toutefois Martin Coupal. Très solide, Jean-Philippe Thibault a permis en moyenne 3,26 buts devant sa cage.

Chez les Loups, Ducharme (19 points en 12 rencontres) a devancé Chyp Fraser (17 en 12).

Cinquièmes sur huit équipes au terme de la saison régulière, les Bulls ne figuraient pas parmi les favoris à l’amorce des séries. N’empêche qu’ils ont finalement été à la hauteur de leur réputation.

« On a eu beaucoup d’absences durant la saison et ça nous a nui. Mais notre fiche n’indiquait pas la force de notre équipe », fait valoir Martin Coupal.

« C’est notre troisième présence en finale dans les quatre dernières années. Là-dessus, on en a gagné une. On est toujours proche des sommets. Donc on regarde tout ça positivement. »

Si Coupal n’est pas encore certain de revenir dans ses fonctions pour une neuvième saison, les Bulls devraient être au rendez-vous l’automne prochain.