Les Loups et leur gardien Philippe Bleau ont pris les devants 2-0 face aux Bulls.

Les Bulls au bord du gouffre

Quelques jours à peine après le début de la finale dans la Ligue de hockey senior du Richelieu, les Bulls de Bedford se retrouvent déjà au bord du gouffre. Après une défaite crève-cœur encaissée à domicile dimanche, la troupe de Martin Coupal tire désormais de l’arrière 2-0 face aux Loups de Saint-Gabriel-de-Brandon. Les Bulls tenteront d’éviter un cuisant balayage samedi prochain.

Avec moins d’une minute à écouler dans le second match, Bedford semblait pourtant en voie de niveler la série. Les Loups ont plutôt déjoué le gardien Jean-Philippe Thibault pour créer l’impasse 4-4.

« En plus, on avait gagné la mise en jeu, mais on n’a pas été capables de sortir de notre zone. Leur joueur a lancé de la ligne bleue et la rondelle a dévié devant le filet. C’est une déception, c’est certain », raconte l’entraîneur-chef des Bulls, Martin Coupal.

Alors que l’action se déroulait à trois contre trois en prolongation, David Duhamel a ensuite porté un dur coup aux espoirs des locaux. « On a raté une chance en or. Ensuite, ils sont repartis à deux contre un. Et ils ont marqué... », regrette Coupal.

« Ils ont été un peu plus opportunistes que nous. C’est ça qui a fait la différence. »

Les buts de Nicolas Lamoureux-Bisson, Samuel Morneau, Kevin Cusson et Maxime Drouin se sont donc avérés insuffisants pour Bedford.

Des Loups affamés
Lors du premier match de cette finale vendredi soir, les Bulls se sont inclinés 5-2 sur la route. Une égalité de 2-2 prévalait en troisième période. Portés par la meilleure foule enregistrée à l’aréna Familiprix cette saison, les Loups ont toutefois ouvert la machine pour prendre les commandes dans ce duel.

Frédérick Caron et Lamoureux-Bisson ont trouvé le fond du filet pour Bedford dans cette rencontre.

Martin Coupal ne peut qu’être impressionné par le niveau de combativité affiché par le camp adverse. « Ils ne lâchent jamais ! », souligne-t-il.

Ses joueurs trouvent néanmoins un peu de réconfort en repensant au scénario vécu en demi-finale. Face au Trackvale d’Acton Vale, les Bulls avaient comblé un retard de 2-0 en signant trois victoires en autant de jours. « On aborde la suite des choses de la même façon. On n’a pas le choix. Et on sait qu’on peut battre Saint-Gabriel. Aujourd’hui [dimanche], on les avait [à notre merci]... »

La finale reprendra à compter de 20 h samedi prochain à l’aréna Familiprix. S’ils parviennent à compléter le balayage, les Loups pourront alors soulever la Coupe Lamosa.