Le but de Samuel Deslandes a assommé le V. Boutin, tard dans le quatrième match de la finale de l'Estrie.

Les Braves qualifiés pour la Coupe Dodge

Les Braves ont fait un pas de géant vers leur objectif ultime cette saison: remporter la coupe Dodge. Grâce à deux victoires à Plessisville ce week-end, Farnham a remporté la finale de l'Estrie, décrochant ainsi son billet pour le championnat provincial- au niveau junior AA.
Éliminés par Mascouche au premier tour des éliminatoires de la Ligue Laurentides-Lanaudière-, les Braves ont ensuite été à l'écart de l'action durant six semaines. Forcément rouillés, ils ont échappé le premier match de la finale régionale, disputée sous la forme d'une série «trois de cinq». Farnham a toutefois battu le V. Boutin lors des trois matchs suivants. 
«L'équipe est arrivée à maturité. Il y a eu des moments inquiétants, mais pas trop. Selon moi, c'était nécessaire. C'est pas nécessairement bon d'arriver à la Coupe Dodge en ayant gagné 30 matchs de suite», estime l'entraîneur-chef et directeur général des Braves, Jean-Charles Lajoie.
«Je crois que les gars ont maintenant plus faim que jamais.»
Une offensive déchaînée 
Avec une égalité de 1-1 à l'approche du week-end, tout restait à faire en finale de l'Estrie.
Les Braves ont rapidement pris les commandes dans le troisième match, vendredi soir. Plessisville tirait de l'arrière 4-1 à mi-chemin en première période.
«Ils sont revenus fort en deuxième pour faire 4-3. Mais on avait toujours l'avance. Et on a cartonné en troisième», indique Lajoie. Sa troupe s'est finalement imposée au compte de 7-3. 
Farnham avait donc l'occasion de clore la série dès le lendemain. Mais cette fois, c'est plutôt le V. Boutin qui a connu un départ canon. 
«Plessisville a marqué après seulement 15 secondes, raconte le coach Lajoie. Mais après, on a répliqué à chacun de leurs buts. Au lieu de baisser les bras, ils ont relevé la tête et lutté avec l'énergie du désespoir. Je leur lève mon chapeau.»
Samuel Deslandes a finalement placé les Braves en avance 6-5 avec un peu plus d'une minute à écouler en troisième période. «Le reste du match, on l'a passé à se défendre à six contre cinq. La rondelle est sortie de notre zone huit secondes, gros maximum. Mais Charles-Olivier (Lajoie) s'est levé avec de gros arrêts. Deslandes a aussi remporté plusieurs mises en jeu.»
Au cours de cette finale, les Braves ont pu compter sur une contribution remarquable de leur premier trio offensif. En quatre rencontres, Jonathan Cloutier, Justin Racine et Deslandes- ont combiné leurs efforts afin d'amasser une quarantaine de points. 
«Je ne veux pas trop personnaliser nos succès. Mais les gars qui devaient marquer ont fait leur travail», commente Jean-Charles Lajoie. 
Le calme avant la tempête
Les Braves auront maintenant trois semaines de congé avant d'amorcer le tournoi de la Coupe Dodge, tenu à l'aréna Étienne-Desmarteau de Montréal du 20 au 23 avril. Dans la métropole, ils auront peut-être l'occasion d'obtenir réparation face aux Gladiateurs- de Mascouche, qui représenteront la région Laurentides-Lanaudière. 
Farnham pourrait également croiser la route des Pétroles Courchesne de Nicolet. Dans l'ancienne Ligue Estrie-Mauricie, les affrontements entre ces deux clubs ont parfois donné lieu à des débordements regrettables. 
«On est prêts à affronter n'importe qui, assure Lajoie. On va tenter de remporter les matchs un à la fois, en gardant le contrôle de nos émotions.»