Vincent Gervais sera devant le filet des Bisons à Plessisville.

Les Bisons face aux deux meilleures attaques

Pour la première fois depuis la toute première fin de semaine de la saison, les Bisons ont deux matchs à l’horaire ce week-end. Ce qui fait l’affaire de David Lapierre, qui sera de retour derrière le banc après avoir fait impasse sur le match de samedi dernier à La Tuque.

« L’avantage de jouer deux matchs en autant de soirs, c’est qu’on peut apporter des correctifs rapidement quand il y a quelque chose qui cloche, explique-t-il. Au niveau senior, où les pratiques se font rares, c’est un gros atout. »

Les Bisons (5-1) ont rendez-vous avec le Métal Pless (4-3-1), vendredi soir à Plessisville, avant d’affronter le Métal Perreault de Donnacona (3-4-1) samedi soir au centre sportif Léonard-Grondin. Une fin de semaine qui, à vue de nez, ne s’annonce pas si facile.

« Si vous regardez les statistiques, vous allez voir que Plessisville et Donnacona ont huit des 10 meilleurs marqueurs de la Ligue senior AAA, reprend Lapierre. Ce sont des équipes qui marquent beaucoup de buts (en fait, ce sont les clubs qui ont marqué le plus de buts depuis le début de la saison) et qui misent sur des attaquants dominants. Clairement, il va falloir serrer le jeu. »

Le Métal Pless, c’est notamment Tommy Veilleux, un ancien choix au repêchage des Prédateurs de Nashville, et Jason Pitt, qui fait la pluie et le beau temps dans la Ligue senior AAA à chaque saison. Le Métal Perreault, c’est notamment Charles Poulin, qui compte 12 buts en huit matchs depuis le début de la saison, de même que Justin Paré et Maxime Plante, qui ont connu de brillantes carrières dans le junior AAA.

« Je vous le dis, il va falloir limiter les occasions de marquer face aux deux équipes », insiste Lapierre.

Vincent Gervais, qui n’avait accordé qu’un seul but au Métal Pless il y a un mois à son seul départ de la saison, sera devant le filet à Plessisville. Paul Bourbeau Jr affrontera quant à lui les tirs du Métal Perreault au centre sportif Léonard-Grondin.

Patrice Demuy, toujours blessé, et Christopher Saurette, indisponible, rateront les deux matchs du week-end.

Rebondir

David Lapierre l’avoue : il a hâte de retrouver ses Bisons. Les amateurs de hockey de Granby, qui n’ont pas encore vu jouer leur équipe depuis trois semaines, aussi.

« Je n’étais pas à La Tuque parce que j’étais en tournoi avec mon équipe juvénile de l’école De Mortagne en Outaouais la fin de semaine dernière (le Noir et Or a d’ailleurs triomphé dans sa catégorie) et le week-end d’avant, notre seul match a été remis en raison de la panne d’électricité qui sévissait au centre sportif Léonard-Grondin, rappelle Lapierre. Les gars m’ont franchement manqué. »

Et bien qu’il affirme que, à ce stade-ci de la saison, « le processus est plus important que le résultat », l’entraîneur aimerait bien que sa troupe rebondisse rapidement à la suite du revers subit à La Tuque.

« On veut revenir en force, c’est clair », conclut-il.