Le public granbyen a bien répondu à l’invitation des Bisons.

Les Bisons étaient attendus

Plus de 1200 spectateurs ont assisté au match d'ouverture locale des Bisons, la nouvelle équipe de hockey de Granby, samedi soir. Au-delà de l’intéressant chiffre d’assistance, c’est l’enthousiasme des amateurs qui a retenu notre attention.

« Du gros hockey senior, c’est quelque chose qui manquait en ville, a expliqué Michel Laliberté, qui a vu passer une équipe et puis une autre à Granby depuis 50 ans. L’organisation est sérieuse, la moitié des joueurs viennent de la région, c’est du hockey pour hommes. Je pense que ça va fonctionner. »

Laliberté est le père d’Olivier Laliberté, un des adjoints de David Lapierre et un ex-gardien des Maroons. Il connaît le hockey et le public granbyen, lui qui a même déjà analysé les matchs des Bisons, ceux de la LHJMQ, à la radio.

« J’ai vu ce soir des gens que je n’avais pas vus à l’aréna depuis longtemps, a-t-il souligné. Ça veut dire quelque chose. »

Plus loin, Éric Tremblay semblait passer du bon temps.

« Moi, je rêve à la Ligue nord-américaine à Granby, a-t-il avoué. Le senior AAA, ce n’est pas tout à fait ça, mais c’est proche. C’est du bon hockey. Granby était mûre pour un produit comme celui-là. »

La direction des Bisons s’est aussi assurée que l’emballage plaise aux amateurs. La présentation des joueurs était professionnelle et il y avait un brin d’émotion dans l’air quand le petit Félix Ballard, qui lutte contre la fibrose kystique et qui enfilait les patins pour la première fois depuis un bout, a remis le drapeau à l’effigie de l’équipe au capitaine Jonathan Delorme. Le clin d’œil effectué au grand Jean Patenaude a aussi été apprécié.

Des détails : les articles souvenirs de l’équipe ont de la gueule et le calendrier des matchs remis aux gens est beau et bien fait.

Combien seront-ils à la fin de l’hiver ?

Grand patron des Bisons, Christian Roy était évidemment heureux de la réponse du public granbyen.

« Honnêtement, j’aurais été satisfait s’il y avait eu 800 personnes, a-t-il dit. Plus de 1200 spectateurs, compte tenu que le Canadien affrontait les Leafs à la télé, c’est excellent. Mais le plus important, je le répète, c’est que les gens aiment leur soirée. »

Mais Roy, qui possède l’équipe en compagnie de David Godbout et de Jackie Racine, regarde déjà en avant.

« Ce que j’ai hâte de voir, c’est combien il y aura de spectateurs à la fin de la saison. C’est un bon départ, c’est prometteur, mais on pourra vraiment dire si on a fait du bon travail ou non selon le nombre de spectateurs qu’il y aura dans les gradins à la fin de l’hiver. »

Pour l’heure, c’est effectivement plutôt prometteur.