Devant son filet, Paul Bourbeau Jr a été remplacé à la suite du cinquième but du Métal Pless.

Les Bisons corrigés à Plessisville

Les Bisons n’ont absolument pas fait le poids face au Métal Pless, vendredi soir à l’Amphithéâtre Léo-Paul-Boutin de Plessisville, à l’occasion du premier match de la série quart de finale opposant les deux équipes.

Le Métal Pless l’a facilement emporté 8-3. Il a fallu attendre la toute fin de la deuxième période avant que les Bisons, déjà en arrière 6-0, n’enfilent leur premier but. C’est vous dire.

«Le match a mal commencé (avec un but à 1:45 en avantage numérique), nous avons pris des pénalités et nous avons mal géré nos émotions, a expliqué Miguel Fortin, qui dirigeait les Bisons en l’absence de David Lapierre, retenu au Saguenay avec une de ses équipes de hockey scolaire. Ça n’a pas été à notre goût mais, la bonne nouvelle, c’est que ce n’était que le premier match de la série.»

Paul Bourbeau Jr a été remplacé par Vincent Gervais après le cinquième but du Métal Pless.

«Ce n’est pas parce qu’il avait mal fait les choses, mais il faut penser qu’on embarque dans une séquence de trois matchs en autant de soirs», a précisé Fortin.

Jason Pitt a encore été intraitable envers les Bisons, lui qui inscrit un tour du chapeau. Tommy Veilleux, Janick Lowry-Gagnon, Derek Bureau, Nicolas Carrier et Alexandre Comtois ont enfilé les autres buts du Métal Pless. Gabriel Slight a amassé trois passes.

Samuel Deslandes, Maxime Guyon et Brian Lovell ont assuré la réplique des Bisons.

Ça a brassé et les arbitres ont été occupés. Une tonne de pénalités d’inconduite ont été distribuées. En fin de troisième, Martin Trempe a écopé d’une extrême inconduite à la suite d’un coup de bâton.

Bisons et Métal Pless se retrouveront au Stade L.-P.-Gaucher, samedi soir, avant de s’affronter au Centre sportif Léonard-Grondin 24 heures plus tard.

Simon Turcot absent

Par ailleurs, l’entraîneur du Métal Pless, Simon Turcot, n’était pas derrière le banc de son équipe vendredi soir.

C’est ainsi que le président de la Ligue de hockey senior AAA du Québec, Dominic Lussier, ainsi que les membres de son comité de discipline ont décidé de respecter la décision du Réseau du sport étudiant du Québec, qui a suspendu Turcot pour trois matchs après que celui-ci eut été puni pour avoir «menacé ou tenté de frapper un arbitre» cette semaine lors d’une rencontre impliquant les Grenadiers de l’école secondaire Louis-Philippe-Paré de Châteauguay, équipe que dirige Turcot également.

«J’ai discuté avec le préfet de discipline du RSÉQ, (l’ex-arbitre de la Ligue nationale), Stéphane Auger, a expliqué Lussier. En cette ère où on prend sérieusement conscience qu’il faut protéger nos officiels, nous avons décidé d’être solidaires de la décision du RSÉQ. Si nous voulons garder nos arbitres, il faut envoyer un message clair, celui d’une ligue qui croit qu’il faut prendre soin des officiels.»