Les Bisons ont fait le bonheur des 1874 partisans venus les encourager.

Les Bisons comblent 1874 partisans

Non, les Bisons n'ont pas raté leur coup.

Devant 1874 spectateurs, les Granbyens sont venus à bout du Formule Fitness de Bécancour 7-2, samedi soir au Centre sportif Léonard-Grondin, dans le cadre d'un excellent match de hockey

C’était le Party des fans et les amateurs ont apprécié leur soirée. L’hommage aux Prédateurs a été réussi et les gens ont ensuite été témoin d’une rencontre où vitesse, intensité et robustesse étaient au rendez-vous. Bref, ils ont eu droit à du bon hockey senior.

«Quelle soirée!, a lancé Samuel Deslandes, qui a joué les héros en inscrivant un tour du chapeau et en ajoutant une passe. On savait qu’il y aurait beaucoup de monde et on savait aussi qu’il fallait rebondir après notre mauvaise performance d’il y a une semaine. Personnellement, j’avais hâte au match et j’étais prêt.»

Selon Deslandes, Marc-André Levasseur a fait dévier son tir sur son troisième but. Et il espère que la Ligue senior AAA accordera le but en question à son coéquipier.

Levasseur et Jonathan Bouchard, les compagnons de trio de Deslandes, ont obtenu trois passes chacun. Vincent Senez-Allaire a marqué deux fois, les autres buts étant l’œuvre de Christopher Saurette et de Maxime Roy. Charles Power a récolté deux mentions d’aides.

Jason Bell et Jordan Éthier ont assuré la réplique du Formule Fitness, qui ont lancé 48 fois sur Paul Bourbeau Jr, très solide.

«J’ai fait mon travail, a dit Bourbeau. J’étais un peu nerveux en début de match, mais les choses se sont replacées par la suite. C’est une victoire qui fait du bien.»

Si on se fie au sommaire, les Bisons ont tiré 67 fois (!) sur Yann Déry. Mais le chiffre nous apparaît très généreux.

«Une soirée parfaite!, a expliqué Saurette, qui a enfilé son premier but de la saison et qui, en prime, a passé le KO à Sébastien Roy. De voir tous ces gens derrière nous, c’était extraordinaire. Je me sentais tellement vivant ce soir.»

Saurette a ensuite parlé de la visite dans le vestiaire de Georges Laraque et Martin Chouinard avant le match. Laraque et Chouinard, qui ont triomphé avec les Prédateurs, ont parlé d’esprit d’équipe, de ce que cette grande victoire leur avait apportée et ils ont rappelé aux joueurs des Bisons qu’ils étaient des modèles pour les jeunes qui viennent les encourager.

«J’étais impressionné, a repris le populaire no. 96. Ces hommes-là ont du vécu, au hockey comme dans la vie, et c’était l’fun de les écouter. Moi, ça m’a donné un boost supplémentaire.»

Lapierre a apprécié

Oui, David Lapierre a aimé sa soirée. Il a apprécié l’effort déployé par ses joueurs, qui en devaient clairement une à leurs partisans.

«Les gars étaient prêts et ils se sont présentés, a-t-il mentionné. Est-ce que cette victoire va nous relancer? Pour l’heure, je veux qu’on savoure les beaux moments qu’on vient vivre avec les amateurs de hockey de Granby, qui ont merveilleusement répondu à notre invitation.»

Lapierre a envoyé des fleurs à bien du monde. Notamment à Brian Lovell, qui ne devait pas jouer parce qu’il était blessé et qui a accepté sans mot dire de dépanner à l’attaque, et à Richard Gariépy, qui vient d’ajouter un autre succès à son curriculum vitae d’organisateur de gros événements sportifs.

«Les Granbyens aiment le sport et ils viennent encore de le prouver. Il y a de ces soirées où je me sens vraiment fier de dire que je viens d’ici.»

Les Bisons (11-9) disputeront leur prochain match samedi soir prochain à Joliette. À la suite du week-end, ils sont toujours installés au cinquième rang du classement, à deux points des Sportifs, qui ont perdu leur seul match de la fin de semaine.