La gardienne des Bad Girls, Enrika Malley, en a eu plein les bras tout au long du match.

Les Bad Girls: du cœur, mais…

Le hockey féminin, on le sait, est en pleine progression. Et il suscite de plus en plus d’intérêt aussi. À preuve, il y avait plus de monde dans les estrades de la glace A que dans ceux des glaces B et C, mercredi soir, alors que les Bad Girls de Yamaska-Missisquoi affrontaient les Élites de l’Estrie en classe AA féminin du Tournoi bantam de Granby.

Mais voilà, les représentantes de la région n’ont pas fait le poids face aux Élites, essentiellement composées de joueuses des secteurs de Drummondville et de la Mauricie, qui l’ont facilement emporté 9-1 lors du premier match de la classe féminine.

« Notre pire match de la saison, a lancé l’entraîneur des Bad Girls, Benoit Pitre. Les filles sont déçues, ils auraient aimé faire mieux devant parents et amis, mais ça n’a pas fonctionné. »

Les Bad Girls, malgré toute leur bonne volonté, n’ont pas une saison facile, point. Elles ne comptent qu’une seule victoire en 21 matchs en saison régulière, elles qui ont ajouté deux gains en tournois. Mais le cœur est là. Non, elles n’ont jamais abandonné mercredi.

« On a cinq filles, quatre qui jouent avec les garçons dans le bantam BB et une autre qui joue dans le bantam B aussi avec les gars, qui devraient être ici, avec nous, a repris Pitre. Disons que nos associations ne nous aident pas toujours… »

Mais parole de coach Pitre, les Bad Girls ont progressé depuis le début de la saison. Ça n’a pas nécessairement paru face aux Élites, mais elles progressent, jure-t-il.

« L’important, c’est de garder le moral. Les défaites s’accumulent et c’est dur. Mais il faut continuer à s’amuser. »

Maricka Mailly a été la seule marqueuse des Bad Girls. Avec trois buts et autant de passes, Audrey Massicotte a eu un plaisir fou dans le camp des gagnantes.

Les Bad Girls affronteront la formation suisse samedi matin.

Les Aigles parfaits dans le A

Chez les garçons, en classe A, les Aigles de Granby ont complété la phase préliminaire du tournoi avec une troisième victoire en autant de matchs, eux qui ont écrasé les Canonniers de Chambly 9-2.

Anthony Dodier, avec un tour du chapeau, et Samuel Gagné, avec trois passes, ont dirigé l’attaque des vainqueurs. Avec deux buts, Jeffrey Pontbriand a aussi connu un gros match.

Les Rockies de Bromont ont pour leur part ajouté une deuxième victoire à leur fiche en blanchissant les Aigles (3) de Saint-Jean 6-0. Noah Charbonneau, fils de l’ex-footballeur Steve Charbonneau et de la ministre Isabelle Charest, a réussi deux buts et une passe alors qu’Arnaud Ostiguy, lui, a récolté le jeu blanc.