Les activités du volet compétitif reprendront lundi prochain chez les Cosmos, mais des centaines de jeunes joueurs devront patienter jusqu’au 4 juillet.
Les activités du volet compétitif reprendront lundi prochain chez les Cosmos, mais des centaines de jeunes joueurs devront patienter jusqu’au 4 juillet.

Lente reprise du soccer: les Cosmos se défendent

Alors que les jeunes adeptes de baseball sont déjà de retour sur les terrains à Granby, des centaines de joueurs de soccer doivent prendre leur mal en patience puisque la reprise du volet récréatif n’est prévue que le 4 juillet chez les Cosmos. Les nombreux courriels reçus par l’équipe des sports de La Voix de l’Est témoignent d’ailleurs d’une certaine grogne chez les parents. Président des Cosmos, Bruno Paré assure toutefois que son équipe fait du mieux qu’elle le peut dans des circonstances inédites.

« Je ne veux pas m’en prendre aux autres sports, mais c’est certain que la préparation est plus lourde quand tu as un bassin de 1200 joueurs que pour une association qui en compte 200… », a-t-il fait valoir mardi.

M. Paré estime que l’application des mesures sanitaires est nettement plus complexe au soccer — un sport « de contact » et « très actif » — qu’au baseball.

« On aimerait que ce soit facile et être déjà sur les terrains, mais on tient à bien faire les choses, dans le bon ordre. Je crois que cette approche sera payante à long terme », a-t-il plaidé.

« Malgré tout, on s’attend à une belle saison », assure M. Paré.

Préparatifs

Les préparatifs vont néanmoins bon train chez les Cosmos, dont le plan de relance a officiellement reçu l’aval de Soccer Québec mardi. Selon le communiqué publié par l’organisation granbyenne, une cinquantaine de clubs parmi les 200 actifs à travers la province aurait obtenu une telle approbation jusqu’ici.

Au cours des prochains jours, les gens des Cosmos formeront notamment les responsables qui veilleront au respect des consignes. Le tout en vue de la reprise des activités du volet compétitif, lundi prochain, alors que près de 400 joueurs sont attendus. Ils devront d’abord se contenter d’exercices individuels, mais Bruno Paré estime que le gouvernement Legault pourrait permettre qu’on dispute des matchs prochainement.

« Je ne cacherai pas que c’est un enjeu pour nos membres et leurs parents, a-t-il reconnu. Quand tu aimes le soccer, c’est en grande partie pour jouer et compétitionner. Les exercices individuels, ce n’est pas dans l’essence du sport. »

« Si on est capables d’avoir une saison relativement normale, je crois qu’on aura une recrudescence au niveau des inscriptions. »

L’International Jean-Yves Phaneuf, un dossier en suspens

La crise de la COVID-19 a mené à des annulations dans toutes les sphères de la société, et le milieu du soccer n’y échappe pas. Dans la région, la Fondation Jean-Yves Phaneuf ne pourra tenir son camp cet été.

« La situation exceptionnelle que nous vivons ce printemps, ajoutée aux facteurs inconnus encore en ce moment au niveau de la santé publique même si l’annonce de la reprise du soccer est validée, a fait en sorte que la planification du camp (inscriptions peu nombreuses, disponibilité des entraîneurs, achat de matériel), qui arrive déjà dans moins de deux semaines, rend l’organisation très difficile. C’est dommage, oui, mais sachez que nous reviendrons plus forts l’an prochain pour fêter officiellement notre 35e anniversaire d’existence », a expliqué le directeur technique du camp, Yves Phaneuf, via la page Facebook de la Fondation.

L’organisme a également dû annuler la mouture estivale du Défi à l’entreprise.

En ce qui concerne l’International de soccer Jean-Yves Phaneuf, une décision devrait être annoncée au cours du prochain mois. Considéré comme l’un des plus importants au Québec, le tournoi local attire généralement près de 350 équipes au début septembre.

« En principe, les tournois pourraient reprendre en même temps que les matchs, a avancé Bruno Paré. Dans le cas de l’International, on a encore un peu de temps devant nous. »

« L’organisation est très bien rodée. Si le gouvernement nous donne le feu vert, on sera prêts. »