Les Panthères n’ont pas fait la vie facile aux Inouk mais la troupe de Patrice Bosch a néanmoins trouvé le moyen de l’emporter.

Leblanc tranche en prolongation

Un but de William Leblanc, à 2:15 minutes de la prolongation, a permis aux Inouk de l’emporter 4-3 face aux Panthères de Saint-Jérôme, vendredi soir, au centre sportif Léonard-Grondin.

Bien souvent, une équipe qui connaît une longue séquence victorieuse éprouve des difficultés après avoir subi une défaite et perd ensuite quelques matchs. Et on a cru pendant un bon moment, vendredi, que c’est ce qui allait arriver avec les Inouk, qui ont joué du hockey de rattrapage tout au long de la soirée, ou presque. Ainsi, avant que Leblanc n’inscrive son 13e de la saison, les Granbyens n’avaient jamais été en avance.

Mais Leblanc, qui sera l’homme des grandes occasions cette saison, a tranché le débat non sans avoir travaillé dur pour déjouer Alexandre Taddeo, qui a bloqué 39 lancers et qui a été le meilleur joueur des Panthères. Il s’agissait de son deuxième du match.

Nicolas Nadeau avait permis aux Inouk de créer l’égalité à 6:14 de la troisième période. Simon Lavoie a inscrit l’autre but des gagnants.

Vincent Lampron a récolté trois passes.

Frédérick Denicourt et Olivier Plourde ont enregistré un but et une passe dans la défaite. L’autre but des Panthères a été l’œuvre de Frédéric Bohémier.

Marc-Antoine Dufour, qui a été ébranlé en deuxième période à la suite d’un contact avec un joueur des Panthères, a repoussé 22 rondelles.

Le match a été plutôt robuste, quasiment aussi robuste que ça peut l’être dans le junior AAA. Et il y avait pas mal d’émotion pour une petite partie du début d’octobre. Du coté des Inouk, Anthony et Alexis Chicoine et Charlie Risk ont tous écopé de pénalités de mauvaise conduite.

Félip Bourdeau, blessé à une cheville, n’a pas fini le match. On ne l’a pas revu après la deuxième période.

Nicolas Roy (genou), Ludovic Caron (malade) ainsi qu’Hubert Cyrenne-Blanchard, qu’on n’a pas encore vu cette saison en raison d’une blessure à l’épaule, étaient les principaux absents. Blessé aux cotes, Hugo Duteau a cédé sa place au midget Nicolas Gendron à titre de second à Marc-Antoine Dufour.

«On n’a peut-être pas joué notre meilleur match, mais donnez crédit aux Panthères, qui étaient débarqués à Granby pour jouer au hockey, a expliqué Patrice Bosch. Ils n’ont peut-être pas la meilleure fiche (2-6-3), mais ils ont bien joué et ils nous ont forcés à faire des erreurs. Mais on a réussi à trouver une façon de marquer un but de plus qu’eux.»

Bosch a ensuite rendu hommage à William Leblanc.

«Il a du talent, Will, mais il travaille toujours très fort. Il nous en donne beaucoup».

Les Inouk (9-1) visiteront les Forts de Chambly (4-3-1) dimanche après-midi.