«J’ai franchement hâte de revenir», explique William Leblanc.

Leblanc sera prêt pour les séries

William Leblanc a regardé un neuvième match de suite du haut des gradins, mercredi soir. Mais l’attaquant de 19 ans promet qu’il sera à son poste pour le début des séries éliminatoires.

« Si nous étions en séries, je serais là, a-t-il expliqué entre la première et la deuxième période de la rencontre opposant les Inouk aux Cobras. Je trouve le temps long et j’ai franchement hâte de revenir. »

Les Inouk n’aimeront probablement pas qu’on l’écrive, mais Leblanc soigne une entorse à un poignet. De toute façon, ceux qui assistent aux entraînements de l’équipe ont vu qu’il porte un protecteur.

« Ça me gêne quand je lance. Mais ça va beaucoup mieux. Je vous le dis, je vais être prêt pour le début des éliminatoires. »

En 35 matchs, Leblanc a amassé 55 points, dont 28 buts. C’est loin d’être mauvais, mais il affirme qu’il aurait aimé produire davantage.

« Je suis satisfait en général de ma saison, mais je m’attendais tout de même à engranger un peu plus de points. Ceci dit, le plus important, c’est la fiche de l’équipe et on a vraiment connu une belle saison. »

Selon lui, les Inouk ont maintenant besoin d’un nouveau défi.

« On ne peut plus bouger au classement et on a hâte aux séries. Surtout qu’on sait qu’on a ce qu’il faut pour aller loin, ça rend ça très excitant. »

Un autre qui promet d’être de retour pour le début des éliminatoires, c’est Laurent Minville, qui n’a disputé que 14 matchs cette saison. Après une cheville, c’est un genou en mauvais état qui l’a tenu loin de la patinoire au cours des dernières semaines.

« C’est une saison frustrante, a-t-il dit. J’espère pouvoir enfin aider l’équipe comme j’en suis capable en séries. »

Le retour de Santino
Après avoir entamé la saison à titre d’adjoint à Patrice Bosch, Santino Pellegrino est allé faire un tour dans l’enfer de l’Arctic de Montréal-Nord, la pire équipe de la Ligue de hockey junior du Québec, comme entraîneur en chef. Et voilà qu’il est de retour avec les Inouk à nouveau à titre d’adjoint, lui qui prend des notes depuis la galerie de presse.

« Montréal-Nord, ça a été une expérience très difficile, et pas nécessairement à cause des défaites », a confié Pellegrino, sans vouloir entrer dans les détails.